Jonathan Brun, jeune résident du Plateau-Mont-Royal, est à l’origine de plusieurs initiatives visant à améliorer la démocratie citoyenne. Il est notamment cofondateur de Montréal Ouvert, un espace virtuel et un groupe de pression qui travaille à mettre sur pied des sites web créés à partir des données civiques de la Ville de Montréal. Il fait également partie de l’équipe de mamairie.ca, une nouvelle application web lancée fin novembre par son initiateur, James McKinney. Le site mamairie.ca est destiné à faciliter la communication entre les citoyens et leurs élus municipaux. Tour de piste avec deux jeunes passionnés de démocratie.

À l’instar de plusieurs grandes villes canadiennes comme Toronto, Calgary ou Vancouver, Montréal s’est dotée, en octobre, d’une politique de données ouvertes, rendant ainsi accessibles à tous les données civiques de la Ville. Montréal devient ainsi la première ville au Québec à rendre ses données publiques disponibles en ligne. La création du portail http://donnees.ville.montreal.qc.ca permet aux développeurs web et au grand public de s’alimenter en données diverses et de mettre sur pied des applications web permettant de disséminer le plus d’information civique possible au plus de gens possible. « L’ouverture des données est fondamentale à un gouvernement démocratique du 21ème siècle. On ne peut faire fi de l’Internet. On vit dans un monde hyper connecté », avance Jonathan Brun, cofondateur de Montréal Ouvert.

On peut croire que les pressions instaurées par l’initiative citoyenne Montréal Ouvert ont contribué à accélérer la mise en place d’une politique de données ouvertes. « Ça se serait éventuellement fait sans nous, car certains fonctionnaires de la Ville de Montréal le demandaient. Mais comme il n’y avait pas de pression extérieure, le portail n’aurait sans doute pas vu le jour aussi rapidement », croit Jonathan Brun.

Plusieurs ensembles de données – réparties sous différents thèmes – ont été rendues accessibles, telles que l’annuaire statistique 2006 de l’agglomération de Montréal, les limites territoriales des arrondissements, la localisation des casernes de pompiers, des postes de quartier de police, des centres d’hébergement d’urgence, des lieux publics climatisés et des points d’eau. On y retrouve également un lien Info-travaux, pour la localisation des entraves à la circulation liées aux travaux routiers, d’aqueduc et d’égout, etc.

« L’objectif de Montréal Ouvert est également de créer un écosystème de sites qui utilisent les données civiques de Montréal », ajoute Jonathan Brun.

Certains de ces sites voient le jour dans le cadre de hackathons qui permettent à des développeurs de tous horizons de se réunir et de travailler à la résolution de problèmes citoyens par le développement d’applications informatiques. L’événement est ouvert aux programmeurs informatiques comme au grand public.

Dialoguer avec ses élus municipaux

Dans le même esprit de démocratie et de participation citoyenne, James McKinney a fondé à l’été 2011 l’organisme à but non lucratif Nord Ouvert, dont le but est de créer des sites web et des outils interactifs utiles aux citoyens. L’OBNL a notamment conçu l’application Resto-Net.ca, afin que les citoyens puissent facilement vérifier les infractions des restaurants en matière de salubrité. Nord Ouvert est également l’instigateur de BudgetPlateau.com, un simulateur interactif de budget municipal, pour le quartier du Plateau-Mont-Royal. Des 100 000 résidents du quartier, 5 668 ont visité cet outil de consultation en ligne et quelque 523 budgets équilibrés ont été soumis au cours de l’été 2011.

Autre projet ambitieux de Nord Ouvert : le site mamairie.ca. Cette nouvelle application, qui a vu le jour fin novembre, regroupe une foule d’informations sur l’actualité municipale et l’activité des élus. Il s’agit en quelque sorte d’un fil de presse municipal. L’utilisateur n’a qu’à taper son code postal ou simplement cliquer sur le nom de son arrondissement pour y découvrir les élus, leurs coordonnées et tous les articles qui ont été rédigés sur l’arrondissement concerné. On peut également y suivre le compte Twitter des élus. Une petite mine d’or pour ceux qui s’intéressent à la vie municipale.

« Cet outil a pour but de rapprocher les élus et les citoyens, de permettre un dialogue entre eux. Le palier municipal affecte beaucoup le quotidien des gens », commente Jonathan Brun, collaborateur du projet.

« Le taux de participation de seulement 35% aux dernières élections municipales démontre que beaucoup de Montréalais ne comprennent pas comment ça fonctionne et ignorent qui sont leurs élus municipaux. On espère que ce site va faciliter la transmission d’informations pour les élections de 2013, ajoute M. McKinney. Avec une représentation de 15 000 personnes par élu, il est important de trouver une solution pour améliorer l’engagement citoyen ».

L’équipe de mamairie.ca compte bonifier d’ici peu le site à l’aide d’outils permettant aux citoyens de communiquer avec leurs élus. Par exemple? L’onglet Priorité budget, qui permettra aux gens d’envoyer à leur administration municipale un formulaire indiquant leurs priorités budgétaires.

Pour plus d’informations : mamairie.ca

Le prochain hackathon de Montréal Ouvert est prévu le 10 décembre, à la Station C (au 5369, boulevard Saint-Laurent). Informations : http://montrealouvert.net/2011/12/02/hackathon-3-1

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!