Yves Provencher/Métro Michel Brûlé

Visé depuis plusieurs jours par des allégations d’inconduite sexuelle, Michel Brûlé a annoncé son retrait de la course à la mairie du Plateau–Mont-Royal.

L’éditeur a fait part de sa décision sur sa page Facebook dans la nuit de dimanche à lundi. Ce dernier explique continuer «à réfuter avec véhémence [ces] allégations» rapportées par le Journal de Montréal, qui avait dévoilé la semaine dernière le témoignage de plusieurs ex-employées du patron des Éditions des Intouchables. Celles-ci auraient notamment été victimes, selon leurs dires, de baisers forcés, de commentaires déplacés et d’exhibitionnisme.

«Je vais me battre pour rétablir les faits et je suis convaincu que je serai bientôt blanchi de tous soupçons», a-t-il écrit.

«Il semble que les médias et notre société n’accordent pas la présomption d’innocence et on m’a déjà jugé et condamné», a-t-il ajouté.

Dans cette déclaration, celui qui voulait déloger le maire sortant, Luc Ferrandez, dénonce aussi «le climat inquisitoire de dénonciations dans lequel nous sommes plongés», avant d’indiquer que «tous les coups sont permis» et qu’«il y aura autant d’incriminations nécessaires que de règlements de compte et d’assassinats politiques».

Dimanche, selon des propos rapportés par différents médias, le chef du parti Plateau sans frontières avait déjà perdu une candidate de son équipe. Caroline Moreno, qui briguait le poste de conseillère du district De Lorimier, avait décidé d’abandonner cette campagne électorale.

Candidat à la mairie de Montréal en 2013, Michel Brûlé avait décidé de tenter sa chance, cette année, pour devenir maire du Plateau–Mont-Royal. Ce lundi matin, il est resté injoignable.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!