Charlotte Lopez | TC Média Annie Barsalou, copropriétaire du Restaurant La Banquise.

L’institution montréalaise La Banquise, qui propose des poutines dans Le Plateau-Mont-Royal, organise cette année une bonne action par mois auprès de différents organismes du quartier, pour fêter ses 50 ans.

Les propriétaires Annie et Marc Barsalou organisent des levées de fond ou offrent des poutines depuis le début de l’année, et ce, jusqu’en décembre, à des organismes, associations ou écoles défavorisées de l’arrondissement.

Le 1er mai dernier, jour même des 50 ans du restaurant, ils ont récolté 1160$ pour l’organisme Dans la rue en offrant 50¢ pour chaque poutine vendue. Aussi, durant une heure dans la journée, une poutine était offerte en échange d’un don à l’organisme.

«On veut redonner à la communauté du Plateau ce qu’elle nous a apporté depuis 50 ans», explique Annie Barsalou, copropriétaire de La Banquise.

À ses débuts en 1968, La Banquise était une petite crémerie, lancée par le père d’Annie Barsalou, un pompier du quartier, Pierre Barsalou. Rapidement, cette dernière est devenue un casse-croûte, ouvert 24H, vendant hot dog et frites. Puis, à la fin des années 1970, M. Barsalou a commencé à intégrer deux poutines à son menu, la Classique et L’italienne, sauce à la viande.

«Quand j’ai repris le restaurant avec ma sœur en 1994, plusieurs clients nous demandaient d’ajouter des ingrédients dans la poutine comme du steak haché, des poivrons et des champignons. Donc on a fini par en ajouter une nouvelle dans le menu sous le nom d’Elvis, en hommage aux films Elvis Gratton», raconte Mme Barsalou.

Les poutines garnies de viandes font l’unanimité parmi la clientèle québécoise, mais aussi étrangère, comme la T-Rex (steak haché, pepperoni, bacon et saucisse hot-dog) et la Fred Caillou (steak haché, viande fumée, saucisse épicée et saucisse merguez).

Les clients aiment aussi mettre de côté la poutine Classique et essayer des saveurs bien différentes de ce que l’on peut retrouver ailleurs, comme La Taquise (guacamole, crème sure et tomates) et la Sud-Ouest (bacon, oignons rouges, guacamole, rondelles d’oignon et sauce Chipotle).

La Poutine, un débat au Centre-du-Québec

Née dans le Québec rural des années 1950, la poutine est traditionnellement constituée de frites et de fromage en grains que l’on recouvre d’une sauce brune.

Une bataille existe entre plusieurs villes du Centre-du-Québec qui s’attribuent la découverte de ce met typiquement québécois, telles que Warwick, Drummondville, Saint-Hyacinthe et Princeville. Des restaurants de ces villes assurent tous avoir inventés ce plat mythique.

Aujourd’hui, avec un commerce ouvert 24H, les clients de La Banquise viennent de partout dans le monde, du Québec et du Canada à chaque heure du jour et de la nuit pour déguster cette emblème culinaire de la province.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!