La campagne électorale fédérale 2015, la plus longue de l’histoire du pays, promet d’être mouvementée dans Laurier-Sainte-Marie, circonscription qui englobe Le Plateau-Mont-Royal. Gilles Duceppe, à nouveau chef du Bloc québécois, tentera de reprendre ce siège qu’il a perdu aux mains d’Hélène Laverdière du Nouveau Parti démocratique, en 2011.

Aux dernières élections fédérales, le Bloc québécois (BQ) perd Laurier-Sainte-Marie, une circonscription représentée par Gilles Duceppe depuis 1993. Portée par la vague orange, c’est Hélène Laverdière qui remporte la course pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) avec 46,64% du vote, une première dans l’histoire de la formation politique.

Après la défaite du Bloc, Gilles Duceppe se retire de la vie politique. Hélène Laverdière, elle, prend le chemin de la Chambre des communes et devient porte-parole de l’opposition officielle du Canada puis porte-parole des Affaires étrangères et enfin leader adjointe de l’opposition en octobre 2011.

Les partis libéral et conservateur ont aussi leurs candidats
La circonscription de Laurier-Sainte-Marie a été créée en 1987 à partir des circonscriptions de Laurier, Montréal-Sainte-Marie et Saint-Jacques. En 2003, cette circonscription est abolie et partagée entre celles de Laurier de d’Hochelaga. En 2004, Laurier est renomée, Laurier-Sainte-Marie.

Le premier parti a gagner cette circonscription est le Parti libéral du Canada, avec pour élu, Jean-Claude Malépart. Cette année, c’est Christine Poirier qui se présente sous les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC). Son prédécesseur, Philippe Alard, avait obtenu 9,93% des voix en 2011.

Le Parti conservateur du Canada (PCC) sera représenté par Daniel Gaudreau. En 2011, les conservateurs n’avaient remporté que 3,52% des voix.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!