Mélanie Pinto/TC Media Les commerçants et résidents du Plateau monte au front contre les nouvelles vignettes de stationnement sur rue réservés aux résidents

Le Plateau-Mont-Royal ajoute près de 400 places de stationnement sur rue réservé aux résidents, augmentant ainsi à près de 50% la proportion des espaces de stationnement situés en zones vignettées. Une décision qui fait rager de nombreux commerçants et résidents.

Presque toutes les rues comprises entre la rue Rachel, le boulevard Saint-Joseph, la rue Poitevin et la rue Saint-Christophe sont affectées par les nouvelles zones de stationnements sur rue réservées aux résidents (SRRR).

«Je suis en tab… . Comment mes invités vont faire pour venir me voir? Ils vont se stationner place Longueuil et je vais aller les chercher en voiture? Non! J’ai voté pour Ferrandez, mais là je suis extrêmement déçue», se fâche Danièle Méthot, résidente du Plateau-Mont-Royal depuis 35 ans.

D’après les chiffres fournis par l’arrondissement, le ratio est de 1,34 détenteur de vignettes par espace situé en zone de SRRR. «Rien que pour le secteur 57, nous avons délivré 510 vignettes pour 380 places. Nous répondons juste à une demande en agrandissant les emplacements de SRRR», soutient M. Tanguay.

Jean-Pierre Szaraz, du magasin Farfelu sur l’avenue Mont-Royal, y voit plutôt une taxe dissimulée. «C’est juste pour se faire de l’argent, pourquoi d’autre sinon ? On ne paye pas assez de taxe comme ça ? On paye déjà 18 000$ de taxes par an pour la boutique. Si je rajoute la vignette mensuelle, cela me reviendra à rajouter 1 200 pièces par an. Et comment vont faire nos clients pour se stationner et faire leurs courses?», s’inquiète le commerçant.

En plus des ajouts de zones, les horaires de certains espaces de stationnements sont modifiés, prolongeant ainsi la période durant laquelle il faut obligatoirement avoir une vignette pour s’y garer.

«J’ai une douzaine d’employés qui viennent travailler en voiture. Ils sont tous payés au salaire minimum pour la plupart. Vous imaginez s’ils doivent payer 100$ chaque mois pour venir travailler? Et moi, je ne peux pas me permettre de payer 12 vignettes chaque mois pour mes employés. Je risque donc de perdre de bons éléments à cause de ça», s’agace Mme Casera, propriétaire de la franchise Première Moisson sur l’avenue Mont-Royal.

L’arrondissement répond que ces agrandissements de zones étaient prévus au programme du maire Ferrandez et que les SRRR s’inscrivent dans sa politique de réduire l’utilisation de l’automobile en ville. «Ils n’ont qu’à privilégier les transports en commun», suggère Michel Tanguay, chargé de communication.

Un conseil que rejette une employée de Première Moisson.

«Moi, je viens de Brossard et j’ai deux enfants de 14 et 15 ans. Je ne peux pas me permettre de prendre l’autobus, cela me prendrait trop de temps. Déjà qu’il est compliqué de se stationner avec les zones de SRRR en vigueur sans compter les jours de nettoyage de la rue. Je ne pourrais pas me permettre de payer une vignette à 100$, par mois. Cela signifie que je devrais travailler une journée entière pour la payer. C’est du bénévolat. Autant me trouver un travail chez moi», rétorque Nancy.

Une vignette journalière disponible à partir de septembre

Il existe plusieurs vignettes pour pouvoir se stationner à ces endroits: la vignette annuelle de 140$ plus taxes, la vignette mensuelle de 100$ mise en vigueur depuis le mois de juin de cette année et la vignette journalière de 6$ qui sera proposée à partir du mois de septembre.

Entre la rue Rachel, au sud et le boulevard Saint-Joseph au nord, l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal est divisé en trois secteurs.

Le secteur 55, qui englobe les rues situées entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Garnier, verra 152 emplacements SRRR s’ajouter aux 479 qui y sont actuellement en vigueur.

Le secteur 75, lui, comprend les rues allant de la rue Garnier à l’avenue Christophe-Colomb. Il compte pour le moment 419 emplacements réservés; 142 s’y ajouteront.

Et dans le secteur 57, qui va de la rue Saint-Christophe à la rue Poitevin, 103 nouvelles espaces SRRR s’additionnent aux 380 espaces actuelles.

Sans compter la presque totalité des horaires de stationnements qui passeront de 17h à 23h à 9h à 23h.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!