La veille de la présentation de la nouvelle politique de stationnement de l’administration Coderre, Luc Ferrandez se réjouit déjà du dépôt de ce plan qu’il qualifie de «gestion moderne» du stationnement.

Parmi les objectifs, la politique veut «tenter d’éliminer la dépendance à l’automobile» et de «facturer de l’espace public en fonction de la demande».

Le chef de l’opposition officielle donne en exemple la modulation des tarifs des parcomètres en fonction de l’achalandage. Selon les chiffres qui ont été présentés aux élus, l’achalandage au centre-ville serait beaucoup plus important que sur plusieurs artères commerciales du Plateau-Mont-Royal, par exemple, une diminution des tarifs des parcomètres dans les périodes creuses serait donc la bienvenue.

«Certaines heures, et même certaines périodes de l’année, seraient à des tarifs différents. J’aime ce principe, car c’est vraiment scientifique», indique M. Ferrandez.

Le chef de l’opposition officielle évoque aussi des privilèges pour les propriétaires de véhicules électriques et pour les détenteurs de vignettes sur les rues commerçantes de leur quartier.
«Ce sont des pistes, mais tout cela sera présenté en consultation publique.On aura donc l’occasion d’en discuter largement», souligne M. Ferrandez.

Selon le maire du Plateau-Mont-Royal, le plan sera présenté à la population jeudi, après avoir été déposé en comité exécutif mercredi.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!