Catherine Bouchard/TC Media Les parents et employés du CPE Villeneuve ont manifesté leur appui à leur garderie le 14 janvier.

Face à un déficit de 262 000$, le centre de la petite enfance (CPE) La Fontaine, dans Le Plateau-Mont-Royal, doit troquer des aliments frais pour du surgelé et faire faire certaines tâches ménagères par son personnel plutôt que par une entreprise d’entretien ménager.

«Pour cette année, on remplace des produits frais par des produits congelés, surtout pour les fruits. On va aussi servir plus de produits préparés, car c’est moins dispendieux. C’est sans oublier qu’on va remplacer la viande par des légumineuses dans plusieurs cas», cite en exemple la directrice générale du CPE La Fontaine, Josée Lalonde.

La garderie déposera un budget nettement déficitaire, conséquence des compressions de 55 000$ de l’année dernière et du gel depuis de nombreuses années de ses subventions pour le loyer, selon la direction de l’établissement. Le CPE La Fontaine doit essuyer la différence entre le coût de son bail et la subvention gouvernementale, écart qui s’est creusé avec le temps. C’est sans compter que la garderie est située dans un bâtiment patrimonial, l’ancien Institut des sourdes-muettes, ce qui génère plus de coûts d’entretien et de chauffage.

«À la fin de l’année, il va nous rester 45 000$ dans notre fonds de roulement, destiné à l’entretien des lieux et les améliorations. On avait 500 000$. Ce qui nous reste n’est pas suffisant pour réaménager les locaux des poupons comme on l’avait planifié. C’est aussi très peu pour l’entretien de nos locaux, qui sont situés dans un très vieux bâtiment», indique Mme Lalonde.

De nouvelles compressions

«Avec les nouvelles coupes de 120 M$, on évalue qu’on risque d’avoir encore 35 000$ à retrancher. Il va falloir qu’on coupe dans les heures, notamment le temps accordé à la préparation des activités avec les enfants, des rencontres avec les parents et ainsi de suite», continue Mme Lalonde.

Même son de cloche du côté du CPE Villeneuve sur la rue Jeanne-Mance.

«On n’achète plus de jouets. On comble nos besoins en entretien avec le bénévolat des parents. La seule chose qui reste à couper, ce sont les heures de notre personnel. Ça veut dire qu’on supprime le temps pédagogique et le temps pour les parents. Il n’y aura plus la dimension éducative. Les enfants vont juste être stationnés là», prévient Marie Trudeau, directrice générale du CPE Villeneuve.

Pour cette garderie, les coupes représentent 75 000$ pour la période 2016-2017.

Coupes dans les CPE:Des parents inquiets

Les parents du CPE Villeneuve s’étaient mobilisés, jeudi matin, pour manifester leur appui à leur garderie. Plusieurs se sont dits inquiets des coupes répétées dans le réseau public des centres de la petite enfance.

«On voit déjà une diminution dans la qualité des services. Avec les coupes prévues sur la nourriture, sur le temps de travail de la cuisinière, c’est assez inquiétant. Ce qu’on constate, c’est que le gouvernement perçoit ça vraiment comme des services de garde, où on park nos enfants là dans la journée et où il n’y a pas de qualité de service», indique Marie-Hélène Wilkins, mère d’un enfant fréquentant le CPE Villeneuve et membre du conseil d’administration de l’établissement.

Dominique Lacroix, mère de deux enfants de deux et cinq ans, indique qu’elle a choisi le système public par choix, pour que ses enfants côtoient des jeunes de toutes les strates sociales.
«Je trouve qu’on a un super beau système universel qu’on a et je n’ai pas envie qu’on le détruise», mentionne Mme Lacroix.

Plus que de simples garderies, les CPE sont aussi des lieux éducatifs et de socialisation pour les jeunes enfants, selon une autre maman.

«J’ai trois enfants. Je pourrais les avoir à la maison, avec une gardienne, mais le cadre du CPE est fantastique pour l’éducation. Ça leur apprend notamment à socialiser. Les coupes m’inquiètent, parce que je ne crois pas qu’il y a beaucoup de gras à couper. On cherche à savoir pourquoi», affirme Sylvie Beaudet.

Lundi matin, c’était au tour des parents du CPE La Fontaine de se mobiliser et manifester contre les coupes du gouvernement Couillard.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus