Collaboration spéciale - Sylvie Trépanier Faubourg Contrecoeur

La Ville de Montréal a décidé, mercredi, de relancer le programme Accès condos dans le Faubourg Contrecoeur et d’approuver du même coup la construction des dernières phases du projet immobilier, quatre ans après que ce projet résidentiel ait été la cible de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Ce sont les membres du comité exécutif qui ont pris une décision en ce sens mercredi, lors de leur réunion hebdomadaire.

Depuis la frappe de l’UPAC au Faubourg Contrecoeur, en 2012, aucun projet n’avait été autorisé. Toutefois, la Société d’habitation de la Ville de Montréal affirme que les procédures judiciaires n’en sont pas la raison et que les condos des autres phases devaient simplement être vendus, avant que de nouveaux soient construits.

Dernier volet du développement, les phases 5 et 6 seront donc construites successivement entre 2016 et 2018. Elles compteront au total 148 unités d’habitation.

Elles seront situées respectivement au nord et au sud de la rue Myra-Cree, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Les unités d’habitation seront séparées dans deux immeubles de six et sept étages.

Selon la Ville de Montréal, les caractéristiques du projet correspondent au profil démographique familial du secteur qui se confirme depuis l’annonce du futur développement commercial, à l’angle des rues Sherbrooke et de Contrecœur.

«Fidéliser les Montréalais et soutenir leurs efforts pour habiter dans leur ville est une priorité de la Ville de Montréal, a souligné Russell Copeman, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de l’habitation. Le programme «Accès Condos» a démontré sa pertinence et son efficacité en permettant à plus de 3600 ménages d’accéder à la propriété à Montréal au cours des dix dernières années».

«L’accréditation des projets se fait très souvent dans des secteurs en revitalisation, afin de susciter un effet d’entraînement socio-économique tout en respectant l’équilibre du marché immobilier», a ajouté Nancy Shoiry, directrice générale de la SHDM.

Procédures judiciaires en cours
Frank Zampino, ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et ancien maire de l’arrondissement de Saint-Léonard, ainsi que sept autres personnes font face à des chefs d’accusation de fraude, complot et abus de confiance, en lien avec le projet immobilier Faubourg Contrecoeur.

Les accusés auraient mis en place un système afin de favoriser l’obtention d’un contrat de 300 M$ à l’entreprise Construction Frank Catania & Associés Inc. pour la construction de 1800 logements.

M. Zampino serait à la tête de ce stratagème qui a permis au promoteur d’acheter pour 4,4 M$ un terrain de 38 hectares situés à Mercier-Est évalué à 31 M$.

Le procès, qui a commencé le 8 février dernier, devait se terminer au cours du mois de mai, mais l’audition de nombreuses requêtes l’a repoussé de plusieurs mois.

La reprise du procès devrait avoir lieu en janvier 2017 et se terminer en juin de la même année.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus