Archives TC Media Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain.

La Chambre de commerce du Montréal Métropolitain (CCMM) fait valoir dans son mémoire présenté à l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve qu’il est essentiel pour l’économie de la métropole de mettre sur pied un pôle logistique ambitieux répondant aux besoins et attentes de l’industrie.

«La récente signature de l’Accord économique et commercial global avec l’Union européenne fera augmenter le volume des échanges entre le Canada et l’Europe. La métropole doit consolider sa position de plaque tournante du transport de marchandises pour tirer profit de cette croissance et en maximiser les retombées», affirme par voie de communiqué Michel Leblanc, président et chef de la direction de la CCMM.

L’organisme économique rappelle qu’il ne s’agit pas de créer un nouveau projet, mais de bonifier un secteur industriel existant.

«La CCMM est favorable à ce que des mesures soient mises en place afin de limiter l’impact des activités dans le secteur. Il est toutefois essentiel que celles-ci n’interfèrent pas avec la vocation et le potentiel du pôle logistique.»

Dans les prochains jours, la Chambre de commerce de l’est de Montréal (CCEM) déposera également son mémoire auprès de l’arrondissement.

Elle souhaite que les entreprises qui s’établiront dans la Cité de la logistique s’engagent à privilégier l’embauche locale pour combler ses besoins de main-d’œuvre; que les projets tiennent compte des meilleures pratiques de développement durable et qu’un comité de bon voisinage ou une table de concertation soit mis en place pour assurer un dialogue constant avec les résidents.

«Nous comprenons très bien que le développement de la zone logistique soit super important au niveau économique et qu’il s’agit de formidables opportunités d’affaires pour nos entreprises exportatrices. Certaines des demandes des citoyens ne sont pas déraisonnables. Le consensus est possible», soutient la CCEM.

La Cité de la logistique comprend environ 10 millions de pieds carrés de terrains à développer dans le secteur L’Assomption Sud.

Le quadrilatère visé est formé principalement de l’avenue Souligny (nord), du port de Montréal (sud), de l’autoroute 25 (est) et de la gare de triage du Canadien National (ouest), à proximité de milieux de vie résidentiels.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus