Nicolas Ledain / TC Media Le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve a officiellement rallié l'Équipe Denis Coderre ce 29 mars.

Le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve se joint dès maintenant au parti du maire Denis Coderre, soulignant le «leadership très respecté» du maire de la métropole. Il en a fait l’annonce ce matin lors d’un point de presse à l’hôtel de ville de Montréal.

«Je pense sincèrement que le maire est en phase avec les montréalais», a affirmé M. Ménard.

«Il y a des dossiers importants qui étaient en souffrance qui ont été réglés (…) donc je suis très heureux de me présenter avec des éléments de bilan très positifs et on aura des propositions pour l’avenir qui vont faire plaisir aux gens de MHM. »

«C’est quelqu’un que j’ai connu longtemps à Ottawa, on n’était pas toujours d’accord, mais je sais que sur le plan du municipal, il fait un travail exceptionnel. (…) On va avoir une magnifique équipe dans ce secteur», a expliqué M. Coderre, précisant que la décision est le fruit de longues discussions.

M. Ménard avait annoncé il y a un peu plus d’un an qu’il allait être candidat pour Équipe Coderre lors des prochaines élections,  mais avait indiqué vouloir demeurer avec Coalition Montréal, le parti politique au sein duquel il s’est fait élire en 2013, jusqu’à la fin de son présent mandat.

Son ancienne formation politique s’est exprimée dans un communiqué peu de temps après l’annonce faite à l’hôtel de ville. «Coalition Montréal, son nom le dit, est un parti de coalition qui a toujours préconisé une approche de travail collégiale où les votes libres sont valorisés. Nous respectons donc la décision de M. Ménard, nous le remercions pour sa contribution au sein du parti et lui souhaitons le meilleur pour la suite des choses», a réagi Marvin Rotrand, chef intérimaire de Coalition Montréal.

Avec ce départ, le parti ne compte désormais que deux élus au conseil municipal. Seuls Marvin Rotrand et Elsie Lefebvre continuent de porter cette bannière, puisque le maire du Sud-Ouest Benoît Dorais avait déjà annoncé son intention de siéger comme indépendant. Constatant la perte de «consensus quant à la poursuite des idéaux politiques», Coalition Montréal a indiqué dans un communiqué que lors de son prochain congrès, il invitera ses membres à «se prononcer sur l’éventualité de ne pas présenter de candidats aux élections municipales de novembre 2017 ou sur la possibilité de présenter une équipe restreinte.»

Réal Ménard fait présentement partie de l’administration du maire Coderre puisqu’il est responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif. Le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve va également rejoindre le caucus de l’Équipe Denis Coderre. Il a déjà promis des annonces dans les prochains jours en vue des élections municipales, notamment dans le domaine sportif.

«On est pas surpris, on le voyait dans sa façon de faire à l’arrondissement. (…) Les gens n’ont plus confiance dans le maire Ménard. C’est sa quatrième allégeance depuis qu’il a fait le saut en politique municipale. Visiblement ce qui compte pour lui ce n’est pas une vision, ce sont les sondages», déplore Eric Alan Caldwell, conseiller de Ville du district Hochelaga et membre de Projet Montréal.

M. Ménard a été député du Bloc québécois de 1992 à 2009. Il a par la suite fait le saut en politique municipale pour se joindre au parti Vision Montréal, dirigée par l’ancienne ministre péquiste, Louise Harel. De 2012 à 2013, il a été responsable des dossiers liés aux transports au sein des administrations dirigées par Michael Applebaum, puis par Laurent Blanchard.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus