Yves Provencher | Métro

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) recommande à la Ville de Montréal d’abroger un règlement d’urbanisme qui donnait des dispositions particulières au site du Faubourg Contrecœur.

En 2007, la ville centre avait suspendu les règlements d’urbanisme du quartier Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM) pour le site de ce controversé projet immobilier afin d’y imposer des dispositions particulières.

L’OCPM suggère dans un rapport déposé jeudi que les règles de l’arrondissement s’appliquent dorénavant, afin notamment de faciliter le développement commercial et la gestion du stationnement.

Ce souhait avait déjà été exprimé par l’ex-maire de MHM, Réal Ménard, au lancement des consultations publiques, en août dernier. La présence d’un règlement de la ville centre obligeait les propriétaires, locataires ou l’arrondissement à aller en consultation publique pour n’importe quel changement, que ce soit l’agrandissement du parc, l’ajout de climatiseurs ou l’installation d’un abri hivernal.

Le propriétaire du terrain, Sobeys Developments, souhaite y construire un marché d’alimentation à grande surface, ce qui n’est actuellement pas permis par le règlement de la Ville. L’OCPM n’a pas approuvé ce projet en particulier, mais voit d’un bon oeil un développement commercial accru si celui-ci est fait «dans le sens du développement durable et du respect de l’environnement», notamment grâce à un stationnement géré de façon écoresponsable.

En procès
L’ancien président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Frank Zampino, est toujours impliqué dans un procès concernant le Faubourg Contrecœur. Il est accusé d’avoir mis en place un stratagème pour favoriser le groupe Construction F. Catania dans l’achat de ce terrain à un coût plus de sept fois inférieur à son évaluation en 2007.

La défense a réclamé pour une troisième fois l’arrêt des procédures en octobre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!