AMT La station Amos est la première des 17 stations du Service rapide par bus qui est prévu pour 2022.

L’Agence métropolitaine de transport est sur le point d’inaugurer la première station du Service rapide par bus, sur le boulevard Pie-IX, même si celui-ci est loin d’être terminé.

La station Amos, première des 17 stations prévues dans le cadre du projet de Service rapide par bus (SRB) sur le boulevard Pie-IX, sera inaugurée ce lundi et mise en service par la même occasion. Ce nouveau service servira à relier la Rive-Nord, Laval et l’est de l’île de Montréal.

Mais la station Amos n’est, pour l’instant, qu’un prototype. Le boulevard Pie-IX est loin d’être complètement rénové et doté de ces nouvelles infrastructures. À partir de lundi, les bus 139 et 439 en direction du sud seront les seuls à pouvoir emprunter le corridor et à s’arrêter à la station.

Annoncé en 2009 par l’administration de l’ancien maire Gérald Tremblay, le SRB Pie-IX devait initialement être complété en 2013.

Les retards successifs ont fait en sorte que la suite du projet devrait s’étendre encore six ans. L’échéancier prévoit l’obtention des approbations gouvernementales à l’automne 2017, puis une construction à l’automne 2018 et une mise en service en 2022.

Les changements pour l’usager
Pour l’usager, l’expérience du bus sera tout à fait différente. L’attente se fera désormais dans un espace dont l’accès est sécurisé et accessible aux personnes à mobilité réduite. La station est abritée et éclairée. Surtout des panneaux d’informations et un écran qui affichent les temps d’attente seront là pour améliorer le confort de l’usager. Enfin, il sera possible d’acheter et de valider son billet à l’intérieur même de la station.

Une meilleure circulation
L’objectif du SRB est aussi de permettre d’améliorer l’efficacité du réseau de transport en commun sur Pie-IX. Grâce à la mise en place d’une voie réservée, le trafic ne devrait plus avoir d’influence sur les bus.
Le SRB Pie-IX est un projet réalisé conjointement entre l’Agence métropolitaine de transport, la Ville de Montréal et le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports. La Ville de Laval, la Société de transport de Montréal, la Société de transport de Laval, Urbis et les arrondissements desservis y participent également.

La contribution de l’AMT pour l’ensemble du projet se chiffre à 292 M$.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!