Archives TC Media

La Ligue des Noirs du Québec prévoit déposer un recours collectif contre le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) qu’elle accuse de profilage racial.

«Il faut que ça cesse», clame Dan Philip, le président de la Ligue des Noirs du Québec. Ce dernier explique recevoir dans les locaux de son organisme des «dizaines et des dizaines de plaintes» de personnes qui se disent particulièrement ciblées par les forces de l’ordre.

Évoquant de nombreux cas à Montréal-Nord, «mais aussi à Côte-des-Neiges, au centre-ville et dans beaucoup d’arrondissements», Dan Philip veut «marquer le coup, car la Ville doit enfin prendre ses responsabilités.»

Citant notamment le décès de Fredy Villanueva, abattu par un policier durant l’été 2008, Dan Philip souligne qu’«aucun effort, depuis, n’a été fait». «On ne peut plus affirmer que le profilage racial n’existe pas, reprend-il. Ce qu’il se passe dans les rues, c’est aberrant. Le SPVM dit qu’il y a zéro tolérance, mais c’est faux.»

Affirmant se baser sur plus de dix exemples récents au cours des derniers mois, le président de la Ligue des Noirs du Québec a mandaté l’avocat Me Jacky-Éric Salvant. Ensemble, ils comptent déposer ce recours collectif dans une semaine.

«D’ici-là, on invite les personnes victimes de profilage raciale à venir nous voir», complète Dan Philip.

Fin janvier, deux avocats accusaient déjà le SPVM de profilage racial après une arrestation qui a finalement été jugée «illégale et arbitraire» par la juge Juanita Westmoreland-Traoré. Celle-ci avait acquitté deux jeunes de Montréal-Nord.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!