Les policiers ne sont toujours pas en mesure d’expliquer la mort de Marc-André Simoneau, ce Nord-Montréalais de 31 ans, dont le corps a été repêché mercredi soir, dans la Rivière-des-Prairies, quelques jours après sa mystérieuse disparition.

«Nous envisageons toutes les hypothèses pour le moment, mais nous ne penchons vers aucune en particulier, que ce soit le meurtre, le suicide ou l’accident», indique Yanic Parent, porte-parole de la Régie intermunicipale de police de Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL), responsable de l’enquête.

Rappelons que la voiture de M. Simoneau a été retrouvée, dans la nuit du 17 au 18 juillet, en bordure de l’autoroute 40, près du boulevard de la Côte-Vertu, avec le pare-choc avant lourdement endommagé.

Il revenait alors d’une fête à Saint-Mathieu-de-Beloeil et devait se rendre chez sa copine, à L’Île-Perrot.

Sans nouvelle de lui depuis, les proches ont finalement appris que c’est le corps de M. Simoneau qui a été repêché dans la rivière des Prairies, le 22 juillet, en soirée.

M. Parent ne peut toutefois pas confirmer si des marques de violence étaient visibles sur le corps du résident de Montréal-Nord, mais affirme qu’aucune trace de violence n’a été remarquée dans la voiture du défunt.

Une autopsie doit être pratiquée sur le corps de la victime et une expertise mécanique sera menée sur le véhicule.

«Il y a quelques kilomètres qui séparent l’endroit où le véhicule a été retrouvé et la Rivière-des-Prairies. C’est certain qu’il s’est passé quelque chose», affirme M. Parent, qui invite les gens du public qui auraient de l’information à contacter la RIPRSL au 450 922-7001, poste 399.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!