Romain Schué Guillaume Onsow n'arrive plus à nourrir les nombreuses bêtes qu'il recueille.

Chantal Rossi et Rita De Santis ont été touchées par l’appel à l’aide de Guillaume Onsow, propriétaire de «Chez Guill et Lumy», un refuge pour animaux maltraités proche de la faillite, qu’elles assurent bien connaître depuis plusieurs années.

La mairesse par intérim de Montréal-Nord promet de tenter de trouver une solution pour exploiter les compétences de celui qui a recueilli plus d’une soixantaine de bêtes, principalement des chats et des chiens, qui ont subi, pour la plupart, de nombreux actes de cruauté.

«Nous avons une entente avec la SPCA, mais celle-ci ne se déplace pas pour chercher les animaux. C’est un grosse lacune, reconnaît Mme Rossi. M. Onsow pourrait éventuellement être un partenaire, un point de chute. Je ne veux pas voir d’animaux euthanasiés et les chats errants sont notamment une vraie problématique dans l’arrondissement. Peut-on l’accompagner comme entrepreneur ? Nous allons y réfléchir.»

Députée provinciale, Rita De Santis va quant à elle verser une subvention de 1 000 $ à l’intéressé, provenant du fonds pour le Support aux actions bénévoles. «Une aide, à court terme, pour nourrir les bêtes», explique-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!