Mario Beauregard/Métro Le député de Québec Solidaire Amir Khadir

Québec Solidaire et Amir Khadir soutiennent la demande émanant de plusieurs groupes et personnalités de créer une commission sur le racisme systémique. Ils espèrent être entendus par l’Assemblée nationale.

«Depuis plusieurs années, il y a eu différents événements qui se sont déroulés à Montréal-Nord, qui ont touché la communauté autochtone et des problèmes ont été soulevés autour de la question du black face. On en est rendu à un moment où il faut une attention en plus haut lieu et trouver des solutions énergiques à l’Assemblée nationale», assure Amir Khadir.

Dans la lignée de Projet Montréal et de Luc Ferrandez qui ont apporté leur appui à la lettre ouverte destinée à Philippe Couillard et signée par près de 130 citoyens et personnalités, Le député de Mercier espère que le parti au pouvoir à Québec aura une oreille attentive.

«Il faut briser ce tabou»
«Les libéraux négligent, sinon méprisent la communauté immigrante, clame M. Khadir. Depuis de nombreuses années, rien n’a bougé dans les administrations. Il suffit de regarder les chiffres et la sous-représentation des minorités visibles en politique par exemple.  Il faut porter davantage d’intérêts et c’est le moment pour que l’on se saisisse de cette problématique.»

Selon le médecin de formation, originaire d’Iran, «on se plaît à croire que ces problèmes de racisme n’existent qu’ailleurs. C’est vrai que le problème est moins violent au Québec par rapport à certains pays européens mais on a un problème et il faut briser ce tabou.»

Quelles solutions propose l’élu de Québec Solidaire qui dispose de trois sièges à l’Assemblée Nationale ? «La discrimination positive pourrait être une mesure mais elle n’est pas la seule. Il faut mandater une équipe à l’Assemblée pour regarder ce qui se fait dans le monde et analyser les meilleures pratiques». Amir Khadir affirme qu’il y a «urgence» et qu’un «signal fort» doit être envoyé.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!