La photo de l’ex maire Gilles Deguire, toujours accrochée dans la salle du conseil même si ce dernier doit subir son procès pour agression sexuelle sur une personne mineure, a provoqué un malaise certain lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement. Des citoyens présents à la réunion ont demandé qu’elle soit retirée.

La photo, posée tout juste derrière le siège de la nouvelle mairesse, Christine Black, montre le maire déchu en gros plan, entouré des autres membres du conseil qui siégeait avec lui lorsqu’il était encore au pouvoir.

«J’éprouve un profond malaise à me trouver face à la photo qui est derrière vous», a affirmé Solo Fugère en s’adressant à Mme Black lors du deuxième conseil d’arrondissement de la mairesse, le 13 juin dernier.

Le comédien, qui a joué dans la pièce de théâtre Fredy, s’était présenté au micro afin de demander à la nouvelle mairesse de s’engager pour qu’une murale soit dédiée à la mémoire de Fredy Villanueva. C’est alors qu’il a pointé la photo de Gilles Deguire.

Plus tard, à la fin de la période de questions, un deuxième citoyen a exprimé son malaise vis-à-vis la photo, demandant à ce qu’elle soit carrément retirée.

«On est dans une période d’incertitude et le dossier est toujours en cours», a expliqué la mairesse Black. Elle s’est déclarée «en réflexion» quant à une éventuelle réorganisation de la salle du conseil, mais a ajouté que Gilles Deguire n’a pas encore été reconnu coupable. Elle a ajouté que «la situation était délicate, car il a été maire de Montréal-Nord», et a promis de demander un avis juridique dans les prochaines semaines.

L’ancien maire, qui fait face à des chefs d’accusation d’agression sexuelle et d’attouchements sexuels sur une personne de moins de 16 ans, a été contraint de démissionner en janvier 2016. Le maire démissionnaire de Montréal-Nord a eu droit à une prime de départ de 146 000$ de la part de la Ville de Montréal.

Gilles Deguire devra se présenter au palais de justice de Montréal en octobre pour le début de l’enquête préliminaire. La victime présumée racontera alors sa version des faits.

L’ex-maire risque une peine maximale de 14 ans de pénitencier s’il est reconnu coupable. La peine minimale est d’une année d’incarcération.

Gilles Deguire a été élu maire de l’arrondissement de Montréal-Nord pour la première fois en 2009 avant d’être reconduit dans ces fonctions en 2013. Il fut également policier durant trente ans au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!