TC Media/Archives Le conseiller du district de Sainte-Geneviève, Éric Dugas (à gauche) et le maire de L'Île-Bizard - Sainte-Geneviève, Normand Marinacci se sont récemment livrés à une guerre de mots sur le site du Journal Métro.

Les élus de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève se livrent depuis samedi dernier à une véritable guerre de mots sur le site web du Journal Métro à la suite de la parution d’un article relatant un échange musclé entre le maire de l’arrondissement, Normand Marinacci et le maire de Montréal, Denis Coderre.

Ce nouvel affrontement fait suite aux commentaires prononcés la semaine dernière par M. Marinacci lors de la séance du conseil de Ville de Montréal. Ce dernier avait affirmé que le maire de Montréal ne reconnaissait« pas la règle de droit» en lien avec la capacité de Montréal de congédier les directeurs d’arrondissement.

Éric Dugas, le seul élu de l’Équipe Coderre dans l’arrondissement de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, est venu ajouter son grain de sel à ce débat, qualifiant de «commentaire méprisant» les allégations selon lesquelles le maire Coderre aurait fait fi de la dite règle de droit.

«Cela fait trois ans que j’assiste aux élans démagogiques du maire Marinacci, et ses [dernières] interventions n’étaient qu’une autre exhibition pathétique de sa vieille rhétorique sur les « défusions » municipales, pathétique quand on est maire d’un arrondissement qui a justement grandement bénéficié de ces mêmes fusions municipales», fait-il valoir, dans la section «commentaires» de notre site web.

Ce dernier ajoute dans son commentaire de 378 mots ressentir un profond dégoût envers l’administration du maire Marinacci qui, aurait elle-même, toujours selon M. Dugas, faite preuve de mépris envers les règles de droit et les employés de l’arrondissement.

«Faire à la fois abstraction de toutes ces plaintes pour harcèlement psychologique et obstruction à toutes ces enquêtes pour ce même harcèlement, qui sévit d’ailleurs toujours dans l’arrondissement, voilà bien un autre exemple malheureux du mépris du Maire Marinacci et de son administration», martèle-t-il.

«Jérémiades»
Ex-conseilère municipale et conjointe du maire Marinacci, Marie Bertrand a répondu, lundi, à l’argumentaire de M. Dugas traitant ce dernier de «pathétique» pour avoir accusé M. Marinacci de «mensonges», en plus de lui reprocher de manquer d’assurance et de vision ainsi que de désinformer la population.

«En 2013, les citoyens ont parlé haut et fort afin de se débarrasser de l’équipe dont vous faisiez partie. Soyez donc bon perdant et respectez leur choix. Contrairement à vous, M. Marinacci a choisi la voie de l’authenticité, de l’intégrité et de la justice au service des citoyens, qui ont de quoi être fiers d’un bon maire qui se tient debout», souligne-t-elle.

M. Marinacci s’est lui aussi joint au débat lundi, précisant que son accusation selon laquelle M. Coderre ne respecterait pas la règle de droit faisait référence à la résolution adoptée par le conseil de Ville lui permettant de congédier les directeurs d’arrondissement pour une période de deux ans.

«Faire adopter une résolution pour donner à la ville-centre le pouvoir de congédier un directeur d’arrondissement juste avant l’audition de la cause de notre directrice d’arrondissement devant le tribunal du travail et faire un deuxième congédiement illégal, c’est de nier la règle de droit», répète-t-il.

Dans son commentaire, M. Marinacci se dit également très fier d’avoir rétabli les ponts avec ses cols bleus et «la plupart des cols blancs» de l’arrondissement et accuse M. Dugas de «manipuler quelques employés récalcitrants pour servir ses fins politiques avec l’aide du syndicat et de la machine Coderre».

«Je suis fier du travail accompli par mon équipe. J’ai toujours respecté la loi avec honneur et intégrité. Toutes vos jérémiades ne me feront pas dévier de la route que je me suis tracée, soit protéger le caractère champêtre de notre arrondissement et redonner aux citoyens une administration compétente prônant les valeurs d’honnêteté et d’intégrité», assène-t-il.

La prochaine séance du conseil municipal de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève aura lieu lundi, le 5 décembre.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus