Archives / TC Media Un pesticide en vente libre nuit aux abeilles.

Deux élus du parti Le Vrai changement vont déposer une motion au conseil municipal de la Ville de Montréal, le 23 mars, pour bannir l’utilisation d’un pesticide en cause dans les mortalités importantes d’abeilles.

Les insecticides de la famille des néonicotinoïdes sont vendus pour le traitement des pelouses contre les vers blancs. Ils sont aussi utilisés en région pour protéger les semences de maïs et de soja contre des parasites.

«On ne sait pas jusqu’à quel point ce produit est utilisé sur l’île de Montréal, mais il est en vente libre et les gens ne devraient pas s’en servir du tout, avertit Justine McIntyre, conseillère du district du Bois-de-Liesse à Pierrefonds–Roxboro. Ce produit est nocif. Il est très préoccupant que les gens l’utilisent parce qu’il fait mourir beaucoup d’abeilles. Elles sont pourtant essentielles à l’équilibre de la chaîne alimentaire.»

Le maire de L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Normand Marinacci, signe la motion avec Mme McIntyre. Ayant lutté contre les pesticides au début des années 2000, M. Marinacci met en lumière le fait que cet insecticide affecte aussi le développement du cerveau humain et contamine les cours d’eau.

«Il est grand temps que son utilisation soit interdite», lance-t-il.

La motion a reçu l’appui de la Fondation David Suzuki et de la coopérative de solidarité Miel Montréal.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!