Le Site Outremont, le futur campus de l’Université de Montréal, prend tranquillement forme. En son centre, un immense cratère est prêt  à accueillir le futur Complexe des sciences, d’une superficie de 60 000 mètres carrés,qui réunira les départements de géographie, physique, chimie et sciences biologiques.

«Le Complexe des sciences doit accueillir sa première session académique à la rentrée 2019, rappelle Alain Boilard, directeur général, développement Site Outremont.  On veut réunir ces départements afin de favoriser l’interdisciplinarité et générer de nouvelles idées, créer une force qui permettra aux institutions de rayonner encore davantage à l’échelle mondiale.»

Les travaux de construction de ce premier bâtiment, situé entre les avenues Atlantic et Durocher à Outremont, devraient débuter d’ici la fin de l’année. Un appel d’offres est déjà en cours afin de déterminer l’entrepreneur qui sera en charge de cette portion du chantier.

Ce déménagement est nécessaire afin de répondre au déficit d’espace de l’UdeM, qui estime ses besoins à plus de 70 000 mètres carrés. «Nous avons choisi de réunir les départements qui ont une affinité naturelle les uns avec les autres, mais qui sont en plus très demandant sur le plan des installations physiques», ajoute M. Boilard, qui promet une université du  21e siècle.

Les installations, qui seront à la fine pointe de la technologie, visent la certification LEED OR, qui reconnaît la conception et la construction de designs durables. Les entrepreneurs doivent donc s’assurer de limiter l’étalement urbain, d’économiser un maximum d’énergie, et de s’approvisionner le plus possible avec des matériaux locaux.

À terme, le Complexe sera également rejoint par d’autres bâtiments, notamment le pavillon de Génie physique de l’École Polytechnique, ainsi que par un nouveau centre de l’Institut national de la recherche scientifique.

Décontamination
Sur le chantier, les ouvriers s’activent depuis près de quatre ans afin de réhabiliter et décontaminer le site. En 2015, la Ville de Montréal a construit les infrastructures souterraines nécessaires, en plus d’aménager un pont ferroviaire où passeront dorénavant les trains de marchandises du Canadian Pacific (CP).

Au moment de notre visite, des travailleurs érigent progressivement la charpente d’acier d’une passerelle piétonnière, qui reliera le campus au métro Acadie, sur une distance de seulement 200 mètres.

«On fait la structure maintenant, afin de s’assurer qu’on ne soit pas contraint de coordonner nos travaux avec le passage des trains du CP, qui est en train de compléter la relocalisation de sa voie ferrée», indique M. Boilard.

En plus du campus universitaire, plusieurs logements et espaces verts seront aménagés par la Ville de Montréal sur le Site Outremont.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!