Chantal Levesque/Métro

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) ne décolère pas contre la construction d’un pavillon d’HEC au centre-ville. L’UQAM exige de voir les études de marché et analyses d’impact qui ont mené le gouvernement québécois à octroyer une subvention de 94M$ au projet.

Dans une résolution adoptée mardi, le conseil d’administration de l’université a mandaté le recteur et sa présidente de faire les représentations nécessaires afin que la décision soit revue «de façon à ce que le développement de l’UQAM ne soit pas entravé».

Le CA se dit étonné de voir qu’aucune étude d’impact n’a été rendue publique au moment d’annoncer le financement gouvernemental pour l’expansion du HEC.

Depuis le dévoilement du projet, l’UQAM et son école de gestion ont exprimé leur désapprobation quant à l’utilisation de fonds publics pour la construction du nouveau pavillon d’HEC.

Au lendemain de l’annonce, le doyen de l’École des sciences de la gestion (ESG) de l’UQAM, Stéphane Pallage, avait laissé entendre que l’aide de Québec à HEC aurait pour effet d’intensifier la concurrence entre les écoles de gestion situées au centre-ville de Montréal.

De son côté, la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, soutient que le projet d’HEC permettra de bonifier l’offre de formation en gestion qui se donne en français dans les quartiers d’affaires. Le quartier comptera quatre écoles de gestion, dont deux francophones.

Rappelons qu’après 40 ans d’absence au centre-ville, la réputée école de gestion souhaite y faire un retour d’ici le printemps 2021 avec un nouvel édifice de six à huit étages. Le futur pavillon sera érigé sur une partie du terrain adjacent à la Basilique Saint-Patrick, situé entre la côte du Beaver Hall et la rue Saint-Alexandre. Il accueillera notamment des programmes de MBA exécutifs et un certain nombre de cours spécialisés s’adressant à des travailleurs.

HEC Montréal espère régler, avec ce projet, un déficit d’espace de près de 18 110 mètres carrés.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus