TC Media - Archives Depuis 16 ans, la récitation de la prière avant les séances du conseil a été retirée à Outremont.

Pour la troisième fois en 16 ans, le début des séances du conseil d’arrondissement d’Outremont change. Après l’abandon de la prière en 2000, les élues observeront une minute de silence à compter du 9 janvier.

Cette nouvelle procédure a été adoptée par les élues au début du mois de décembre. La minute de silence remplacera une «invocation» qui était lue au début de chaque séance par la mairesse Marie Cinq-Mars.

Au lieu de lire des paroles, Mme Cinq-Mars souhaite que chacune des conseillères municipales puisse se référer à sa propre façon de voir les choses durant ce nouveau moment solennel, explique-t-on du côté du bureau de la mairesse. Aucun motif particulier n’a mené à ce changement de procédure. La réflexion avait débuté depuis quelque temps.

En 2000, le conseil avait choisi d’instaurer, au lieu de la prière, la lecture d’un texte qui évoque d’agir avec prudence et de fonder les décisions sur un savoir éclairé.

Cette décision découlait d’une plainte contre la lecture de la prière au conseil déposée par le Mouvement laïque québécois (MLQ) devant la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

Le cas de Saguenay

Dans les dernières années, les municipalités québécoises ont été nombreuses à abandonner la prière au début des séances du conseil municipal.

La croisade du maire de Saguenay, Jean Tremblay, pour conserver la récitation de la prière, après une plainte du MLQ, a été le cas le plus médiatisé.

Le politicien s’était rendu jusqu’en Cour suprême. En avril 2015, le plus haut tribunal du pays avait conclu que la lecture de la prière en début de rencontres publiques est une violation de la neutralité de l’État en matière religieuse. Depuis, toutes les municipalités du Canada ont dû se conformer et cesser cette pratique.

Texte d’invocation

Voici le texte lu durant les 16 dernières années par le premier magistrat d’Outremont avant les séances du conseil:

«Nous voici assemblés pour adopter des mesures destinées à assurer la bonne administration de l’arrondissement Outremont et le bien-être de la population. Qu’il nous soit donné de ne désirer que ce qui est conforme à une société juste et équitable, d’agir avec prudence et de fonder nos décisions sur un savoir éclairé.»

Il a été lu pour la dernière fois le 5 décembre.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!