TC Media - Frédéric Lacroix-Couture La deuxième phase des travaux de rénovations du bâtiment qui accueillera la Maison internationale des arts de la marionnette 30-32 avenue St-Just débutera prochainement.

Environ six mois après le début des travaux, l’aménagement de la Maison internationale des arts de la marionnette (MIAM) entraîne pour une deuxième fois des coûts additionnels. Outremont a autorisé au début du mois une dépense supplémentaire de 17 543$ à l’architecte du projet.

À la suite de la conception des plans et devis, le coût du projet s’est avéré plus élevé que l’évaluation initiale pour différentes raisons.

«Certains travaux de fondations non prévus à l’estimé de départ ont dû être ajoutés. Le bâtiment doit maintenant être muni de gicleurs selon les usages prévus», peut-on lire dans le document décisionnel de l’arrondissement.

Outremont explique aussi que la réalisation du projet en trois phases au lieu d’une seule implique plus de travail de préparation et de coordination.

Les honoraires de la firme d’architecte Beaupré Michaud et associés passent ainsi de 120 361$ à 137 904$. Cette dépense additionnelle sera assumée par Montréal qui finance l’aménagement de la MIAM au 30-32 avenue St-Just, dans le cadre du 375e anniversaire.

Plan de la future Maison internationale des arts de la marionnette.

Un suivi serré

Il s’agit du deuxième dépassement de coûts en l’espace de quatre mois pour le projet de la maison des marionnettes.

En janvier, le conseil d’arrondissement avait autorisé une dépense supplémentaire de 25 000$ à l’entrepreneur Afcor Construction en raison d’interventions non prévues pour solidifier des colonnes de briques au sous-sol du bâtiment. Le contrat octroyé à la firme est passé de 198 842$ à 223 842$.

Malgré ces nouveaux montants, l’instigateur de la MIAM, les Casteliers, assure que le coût total du projet tourne encore autour de 2,4M$ et 2,5M$.

«On suit de très près le budget», soutient la codirectrice générale de l’organisme, Louise Lapointe.

Elle indique qu’une demande de subventions a été acheminée à Ottawa et qu’une autre sera bientôt déposée à Québec. Pendant ce temps, la campagne de financement se poursuit. Les Casteliers ont amassé 76% de leur objectif de 250 000$.

La deuxième phase des travaux de la MIAM débutera bientôt alors qu’Outremont est en processus d’appel d’offres. L’ouverture de la maison est prévue à l’automne 2017.

Dépenses décriées

Les dépassements de coûts liés au MIAM ne font pas l’affaire de tous à Outremont.

La conseillère d’arrondissement, Céline Forget, s’est opposée à autoriser ces dépenses supplémentaires en raison notamment de l’absence de subvention confirmée du fédéral et du provincial.

«Je vais voter pour quand le bail va être corrigé et que le financement sera assuré»-Céline Forget

Elle souhaiterait aussi une révision du bail emphytéotique, qui permet aux Casteliers d’être propriétaires du bâtiment pendant 30 ans. Selon Mme Forget, la ville-centre et l’arrondissement devraient avoir un droit de regard sur un éventuel transfert du bail à un autre organisme.

1 000 000$

Somme qu’octroie Montréal pour le projet de la MIAM.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus