Gracieuseté Pierre Arcand a été investi lundi pour porter les couleurs du Parti libéral du Québec dans Mont-Royal-Outremont.

Le ministre et député sortant de Mont-Royal Pierre Arcand souhaite obtenir un cinquième mandat sous la bannière du Parti libéral du Québec (PLQ) aux élections provinciales du 1er octobre. M. Arcand tentera sa chance dans la nouvelle circonscription fusionnée de Mont-Royal-Outremont.

Sa candidature a été officialisée lors d’une assemblée d’investiture tenue par le PLQ au Pensionnat du Saint-Nom-de-Marie, le 18 juin. Alors que plusieurs de ses collègues du gouvernement Couillard ont annoncé leur départ de la vie politique, M. Arcand soutient avoir encore la fougue.

«Lorsqu’on décide de déposer sa candidature ou pas, c’est l’énergie et la motivation qui nous guident et dans les deux cas elle est là. C’est pour ça que j’ai l’intention de continuer», mentionne l’actuel président du Conseil du trésor qui dit avoir d’autres défis à accomplir.

Le vent de protectionnisme provenant des États-Unis qui souffle sur le Québec et le Canada en raison des politiques du président américain Donald Trump motive aussi sa décision à obtenir un nouveau mandat.

«Je me suis lancé en politique pour une raison. C’est de faire rouler l’économie du Québec beaucoup mieux que ce que c’était quand j’ai commencé. Comme je veux que ça se poursuive et que nous avons des vents contraires, je pense qu’on est bien placé pour faire face à cette montée du protectionnisme», commente M. Arcand, mentionnant que l’équipe du PLQ mélange nouveauté et expérience.

Engagements
Plus localement, le député voudrait continuer à travailler au financement des organismes communautaires et à la réfection des écoles.

Il prend aussi tranquillement connaissance des enjeux touchant Outremont, qui sera prochainement annexé à la circonscription de Mont-Royal à la suite du redécoupage de la carte électorale.

«Je commence à avoir des appels pour trouver une solution plus permanente (à la pérennité) du Théâtre Outremont», indique notamment M. Arcand, aussi ministre responsable de la Côte-Nord. Il attend prouver aux Outremontais qu’il sera un député actif pour régler les différentes problématiques les concernant.

Sondage
Les résultats du dernier sondage Léger Marketing-LCN qui place la Coalition avenir Québec en tête est loin d’inquiéter le candidat. En se basant sur les dernières élections provinciale et fédérale, tout peut encore changer, selon lui.

«Vous savez six semaines en politique, c’est une éternité. Au moment où on se parle, les gens ne sont pas tellement dans un esprit électoral. Ils vont prendre leurs vacances, puis à partir de la troisième semaine d’août, la vraie campagne va commencer et c’est là que les électeurs vont prendre une décision définitive», analyse M. Arcand.

Il estime que le changement incarné par les autres partis est inférieur à ce que propose le PLQ. M. Arcand fait que valoir que l’équipe libérale est en meilleure position pour relever les différents défis puisqu’elle a démontré à travers ses décisions sa capacité à gouverner et une vision claire notamment en santé et en éducation.

À l’heure actuelle, deux autres formations ont confirmé leur candidature dans Mont-Royal-Outremont. Ève Torres représentera Québec solidaire tandis que Vincent J. Carbonneau défendra les valeurs du Parti vert.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!