Vanessa Limoges /TC Media Les ouvriers de l'entrepreneur général Roxboro Excavations Inc. ont commencé les réparations sous le viaduc depuis le mois de mai.

Les travaux de réfection ont débuté le 11 mai dernier sur l’infrastructure «la plus mal en point de Montréal», le viaduc Rockland. Un chantier de deux ans qui coûtera plus de 17.5M$ à VMR et à Montréal, alors qu’il s’agit d’une solution temporaire. D’ici 15 ans, une nouvelle structure sera construite dans cet axe.

Le pont d’étagement Rockland n’a pas été retouché depuis sa construction en 1966. «Aucun doute que la réfection de ce viaduc était une priorité pour nous», lance Lionel Perez, responsable des infrastructures à la Ville de Montréal.

En 2013, la Ville de Montréal indiquait que le viaduc Rockland était dans un état avancé de détérioration. Sa «côte de détérioration» s’élevait alors à 276, alors que la deuxième infrastructure la plus mal en point de l’île, le tunnel Wellington, avec une cote de 166. Bon premier, le viaduc Rockland nécessitait une intervention rapide de la part des autorités.

Les réparations effectuées actuellement assureront la pérennité du viaduc pour les 15 prochaines années.

«Nous réparons la partie centrale du viaduc et ensuite nous allons attaquer les deux côtés, un après l’autre. La troisième étape sera de reconstruire six des onze piliers qui supportent le pont, lesquels sont complètement désuets», souligne le surintendant du chantier, Hugo Lagacé.

Une nouveau pont dans moins de 10 ans
De son côté, la Ville de Montréal réfléchit déjà au pont qui remplacera ce viaduc alors que les travaux du futur site Outremont de l’Université de Montréal viennent de commencer.

«L’arrivée du campus va véritablement changer le secteur, il faudra s’adapter à l’achalandage, explique M. Perez. Il n’est pas impossible que le futur viaduc passe plutôt sous les rails du chemin de fer du Canadien Pacifique.»

La reconstruction constituant une dépense beaucoup plus importante, M. Perez assure qu’il était impensable de refaire la même structure. «Avec ces quinze années de sursis, ça nous laisse le temps de faire les études nécessaires pour ensuite élaborer une structure plus attrayante et plus fonctionnelle», soutient-il.

L’idée d’intégrer une piste cyclable au viaduc avait été soulevée, mais elle a toutefois été abandonnée due à la complexité de l’intersection Jean-talon et Rockland. M. Perez souligne que cette piste se rendra peut-être sur la planche à dessin du prochain pont.

«Ça ne devrait pas nous prendre 15 ans, soutient M. Perez. Je veux en faire une priorité et voir ce nouveau pont apparaître en moins de 10 ans.» Selon lui, dépendamment de l’envergure de la structure, la reconstruction du viaduc devrait coûter entre 50 et 100 millions de dollars.

Sur le chantier
À 8h, lundi matin, TC Media se rendait sous le viaduc Rockland pour observer les quelque 15 ouvriers, de l’entrepreneur général Roxboro Excavations Inc., à l’ouvrage. Malgré l’accès limité sur le viaduc, la traversée du pont en voiture se faisait alors sans trop d’attente.

Bien que des usagers se questionnent sur la fermeture des voies du centre sur le pont, restreignant la circulation à une voie par direction plutôt que deux, le contracteur assure qu’il est primordial d’amenuiser la circulation pendant la réalisation des travaux qui ne sont pourtant pas visibles sur le pont.

«Les cônes ne sont pas là pour rien puisque l’on doit limiter les vibrations pour les travailleurs», précise M. Lagacé. La Ville de Montréal indique que des panneaux seront ajoutés cette semaine afin d’informer les usagers que des travaux sont présentement effectués sous la structure. Des travaux qui prendront une pause pendant l’hiver et reprendront au printemps prochain, au-dessus du pont, pour se terminer à la fin de l’année 2016.

Ce pont, qui traversera l’éventuel site Outremont, relie le chemin Rockland au Nord (VMR), aux avenues Rockland et McEachran au Sud (arrondissement Outremont) et permet de franchir les voies ferrées de la compagnie de chemin de fer du Canadien Pacifique. Le viaduc compte quatre voies de circulation, soit 2 voies par direction séparées par une bande médiane et un trottoir aménagé du côté ouest.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!