Vanessa Limoges Les fenêtres des locaux qu'occuperont les «Canadian Friends of Mifal Hashas», au 1260 avenue Bernard, sont actuellement recouvertes de papier.

Alors que l’arrondissement d’Outremont tente de revitaliser ses artères commerciales, un nouveau centre communautaire hébergeant un bain juif verra le jour au coin des avenues Bernard et Champagneur. Une situation qui a forcé l’arrondissement à réétudier son règlement de zonage.

Cette nouvelle salle communautaire et ce bain rituel, utilisé pour la purification dans le judaïsme (appelé «Mikvé»), auront pignon sur rue au 1260 avenue Bernard, en plein cœur de l’activité commerciale du secteur. L’établissement sera situé en face des terrasses des Enfants Terribles, du Souvenir, du Petit Italien, de la Brasserie Bernard, de Première Moisson, etc.

À Outremont, l’avenue Bernard s’étend de Rockland jusqu’à Hutchison, la portion commerciale de l’avenue débutant à l’intersection de l’avenue Outremont.

IMG_7399

La synagogue située à l’intersection de Bernard et Hutchison.

Ainsi, sur un tronçon de 500 mètres, se trouvent déjà trois synagogues et une église baptiste.

Pour ce qui est du «Mikvé», ce serait le premier sur l’avenue. Deux de ces bains, généralement construits dans les sous-sols de synagogues, sont connus sur le territoire. Celui appartenant à la Congrégation Gate David of Bobov, situé à l’intersection des rues Hutchison et Labadie, a été le premier à Montréal et le deuxième se trouve au croisement des rues Durocher et Lajoie.

IMG_7398

L’église baptiste située à l’intersection de Bernard et Durocher.

«Un beau projet»
Contacté à ce sujet par TC Média, le propriétaire du 1260, avenue Bernard, Michael Rosenberg, a indiqué que le projet n’affecterait en rien les commerçants et que l’extérieur du bâtiment resterait le même. «Ce local était vacant et c’était le seul où le règlement de zonage le permettait à Outremont, souligne-t-il. Ce sera un beau projet les commerçants n’ont pas à s’inquiéter.»

Questionné sur l’éventualité de faire une synagogue avec ce centre, M. Rosenberg a répondu évasivement, «le zonage permet des activités culturelles et religieuses donc, c’est ce que nous y ferons».

Règlementation à revoir
La mairesse n’étant pas disponible durant la semaine du 14 septembre pour répondre aux questions de TC Média, la conseillère Céline Forget a indiqué que le nouveau centre du 1260 Bernard aurait incité l’arrondissement à se questionner sur sa règlementation.

IMG_7395

Synagogue située entre Durocher et Querbes, sur Bernard.

Au début du conseil du 8 septembre, la mairesse Marie Cinq-Mars indiquait que les autorités d’Outremont se penchaient actuellement sur la question des lieux de culte dans l’arrondissement. «Après Anjou, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Saint-Laurent et le Sud-Ouest, Outremont sera le cinquième à revoir son règlement de zonage. Un avis de motion devrait être déposé au conseil du mois d’octobre et des consultations publiques devraient suivre.»

À la fin des années 90, lors d’une révision du règlement de zonage, les autorités avaient retiré le zonage culte sur Van Horne, mais pas sur les deux autres artères commerciales de l’arrondissement.

Des commerçants dans l’incompréhension
Selon les cinq commerçants de l’avenue Bernard rencontrés par TC Média, l’avenue Bernard doit elle aussi être revitalisée. En ce sens, les commerçants signalaient que les lieux de culte et les centres communautaires, réservés à une seule clientèle, seraient davantage à leur place dans les rues résidentielles.

«Je ne crois que ce soit un bon emplacement, ni la bonne rue pour faire ça, souligne Raymond Cloutier, président de l’association des marchands et professionnels de l’avenue Bernard et directeur du théâtre Outremont. Je ne suis pas contre le fait que ça se fasse quelque part, mais c’est bizarre que ce soit en face de toutes ces terrasses.»

Pour les propriétaires de l’avenue, multiples raisons expliquent leur réticence.

«Ce ne sont pas des gens qui vont fréquenter nos commerces», lance simplement la propriétaire du Souvenir et du Petit Italien, Catherine Lecoq. «Certains de mes clients sont en colère, ils savent comment ça se passe ailleurs et ils s’inquiètent de voir les gens qui fréquentent ce nouvel endroit se stationner en double et créer de la congestion», soutient une propriétaire du coin qui préfère garder l’anonymat.

Le 26 mai 2015, le Service de l’aménagement urbain et du patrimoine d’Outremont émettait un permis de construction pour le 1260 avenue Bernard autorisant les locataires, les «Canadian Friends of Mifal Hashas», à effectuer des travaux de construction pour implanter un Mikvé au sous-sol.

L’arrondissement émettait un autre permis d’occupation le 19 juin, pour une salle polyvalente, située au rez-de-chaussée du 1260, dont l’usage serait communautaire et religieux.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!