La pointe de l’île est souvent laissée pour compte dans les grands projets d’infrastructures de transport, regrette le président de la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) et candidat annoncé à l’investiture du Parti québécois (PQ) dans Pointe-aux-Trembles.

«Pointe-aux-Trembles est mal desservi en transport en commun et quand on pense à des projets comme le prolongement de la ligne bleue du métro, la ligne rose ou le Réseau électrique métropolitain, c’est rare qu’on pense à Pointe-aux-Trembles», dénonce Maxime Laporte.

Laporte, qui souhaite représenter la circonscription de l’actuelle députée Nicole Léger, identifie la mobilité ainsi que les services de santé et sociaux comme étant des enjeux prioritaires pour le territoire. Il entend annoncer, «dans les prochaines semaine» un plan d’action «qui aura résulté de rencontres avec des gens du milieu communautaire, des travailleurs, des artisans et des élus locaux.

Sa candidature bénéficie des appuis de l’ex-premier ministre et ex-chef du PQ Bernard Landry, de même que du député de La Pointe-de-l’Île et ex-président de la SSJB, Mario Beaulieu.

Pour sa part, Mme Léger, qui ne souhaite pas se représenter au scrutin du 1er octobre, ne se prononce pas au sujet de la candidature de M. Laporte. La députée depuis 22 ans se concentre plutôt sur l’enclenchement du processus d’investiture, dont la date n’a pas été annoncée.

«Je pense que les membres feront le bon choix et peu importe le ou la candidat-e choisi-e, je ferai la transition et lui présenterai les enjeux», a-t-elle déclaré à TC Media.

 

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!