Josie Desmarais/Métro Jean-Martin Aussant

À l’approche des élections générales du 1er octobre, les candidats s’activent dans leurs circonscriptions. Tout au long de la campagne, Métro vous propose un aperçu des enjeux de chacune des circonscriptions de l’île. Aujourd’hui: Pointe-aux-Trembles.

Depuis la formation de la circonscription de Pointe-aux-Trembles, en 1988, les citoyens y ont élu des candidats péquistes à chaque élection. La députée Nicole Léger, qui a représenté les électeurs presque sans interruption depuis 22 ans, a toutefois annoncé sa retraite et a appuyé la candidature de Jean-Martin Aussant comme successeur.

La forteresse péquiste pourrait toutefois être en danger avec l’arrivée en politique provinciale de Chantal Rouleau. L’actuelle mairesse de Rivière-des-Prairies­–Pointe-aux-Trembles, qui défendra les couleurs de la Coalition avenir Québec (CAQ), permet au parti de François Legault d’espérer faire une première percée montréalaise.

Le transport, une priorité
L’amélioration du transport en commun est un enjeu considéré comme crucial par tous les candidats, alors que les résidants doivent prévoir près d’une heure pour se rendre au centre-ville.

«L’Est a vraiment été délaissé dans les 20 dernières années sur le plan du transport en commun, affirme Chantal Rouleau. Il n’y a pas eu beaucoup d’évolution.» La CAQ promet entre autres un tramway qui irait de la pointe de l’île au métro Radisson, en plus de la bonification du projet de Réseau express métropolitain (REM).

Le Parti québécois (PQ) propose au contraire la mise au rancart du REM au profit d’un réseau de tramways et de bus rapides reliés aux lignes de métro et de trains.

«Il faut également rendre permanent le service de navette fluviale entre Pointe-aux-Trembles et le Vieux-Port», ajoute Jean-Martin Aussant, une idée qu’ont également l’intention de mettre en avant ses adversaires de la CAQ et de Québec solidaire (QS).

L’implantation de services d’autopartage et de bornes BIXI est également essentielle, selon les candidats.

Cap sur l’économie
Les prétendants s’entendent aussi sur l’importance du développement économique dans la région, historiquement centrée autour de l’industrie lourde, à la suite du départ entre autres de la raffinerie Shell au début des années 2010.

«Nous sommes aux prises avec d’importants problèmes de sols contaminés, ce qui a grandement freiné le développement économique», explique la candidate caquiste, une préoccupation partagée par tous les candidats. Plusieurs millions de pieds carrés de terrain sont à décontaminer dans l’est de Montréal.

La revitalisation du secteur passe par une redéfinition du secteur industriel. Le Projet Saint-Laurent de la CAQ propose la création de zones d’innovation définies comme «étant le lieu de passage de l’idée au marché pour des technologies de pointe».

M. Aussant propose la mise en place d’une société de développement dans l’est de Montréal.

Libéral et solidaire ne s’avouent pas vaincus
Malgré l’hégémonie péquiste historique et les projections laissant présager une course à deux entre Jean-Martin Aussant et Chantal Rouleau, les candidats du Parti libéral du Québec (PLQ) et de QS s’estiment dans la course.

«Les sondages sont sortis avant que je sois candidat, avance le libéral Eric Ouellette, entré dans l’arène après ses adversaires. Eux ont la notoriété, mais on ne peut pas juger quelqu’un qui n’est pas connu. Je vais aller rencontrer les gens et ils se feront une idée.»

La candidate de Québec solidaire, Céline Pereira, se dit «habituée d’être une outsider», et elle est convaincue d’être sur la bonne voie en vue des élections. «Je sais que j’ai les capacités, la force de travail, la créativité et la force mentale [pour être élue]. J’ai aussi une super belle équipe avec moi.»

Candidats 2018

  • Eric Ouellette (PLQ)
  • Céline Pereira (QS)
  • Jean-Martin Aussant (PQ)
  • Chantal Rouleau (CAQ)
  • Geneviève Royer (Parti marxiste-léniniste du Québec, PMLQ)
  • Louis Chandonnet (Équipe Autonomiste)

Résultats 2014

  • Nicole Léger (PQ) : 43,22%
  • Mathieu Binette (CAQ) : 24,06%
  • Claude Blais (PLQ) : 22,40%
  • Natacha Larocque (QS) : 7,78%
  • David Cox (PVQ) : 1,19%
  • Camille Goyette-Gingras (Option nationale) : 0,84%
  • Geneviève Royer (PMLQ) : 0,29%
  • Louis Chandonnet (Équipe Autonomiste) : 0,20%

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!