Collaboration spéciale L'Île Sainte-Thérèse et son archipel.

Le candidat à la chefferie de Projet Montréal François Limoges annoncera vendredi qu’il s’engage, s’il est élu maire de Montréal, à créer un parc-nature incluant l’île Sainte-Thérèse et plusieurs îles de son archipel, dans l’est de Montréal.

Une vingtaine d’île dans le fleuve Saint-Laurent à l’est de Montréal sont laissées à elles-mêmes. Parmi elles se trouve la cinquième plus grande île de la région de Montréal, l’île Sainte-Thérèse. Quelques personnes y occupent légalement, et d’autres illégalement, des chalets sans électricité ni eau courante, un agriculteur en exploite une zone alors que d’autres sections sont laissées en friche. Elle appartient à 90% au ministère des Ressources naturelles alors que la majorité des autres îles sont propriétés d’autres ministères.

«Il faudrait mettre ça en valeur. Ça pourrait devenir très riche, avec des sentiers, des vestiges seigneuriaux. Surtout que les autres grands parcs-nature sont très à l’ouest», a suggéré M. Limoges, qui propose également d’y inclure des projets d’agriculture urbaine.

Pour ce faire, M. Limoges propose d’acheter ce terrain au ministère des Ressources naturelles.

Les Villes entourant l’île projettent déjà de valoriser ce territoire, mais leur élan a été freiné par des problèmes judiciaires. C’est que 61 occupants sans droits contestent leur éviction, ordonnée en décembre 2015, devant les tribunaux. Leur recours en justice a été déposé en janvier 2016. En attendant la fin des procédures, l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles et la Ville de Varennes ont indiqué que le projet était mis sur pause.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus