Emmanuel Delacour/TC Media Les travaux sur le boulevard Pie-IX redirigeraient la circulation sur la rue Charlemagne, selon les résidents.

Les travaux sur le boulevard Pie-IX incitent les automobilistes à emprunter la rue Charlemagne, souvent à grande vitesse, pour contourner les embouteillages. La situation  donne des maux de tête aux résidents du quartier qui exigent des mesures pour ralentir les chauffards.

Le problème d’excès de vitesse existe depuis longtemps, selon plusieurs citoyens, mais s’est empiré depuis la réfection du boulevard Pie-IX, artère parallèle à la rue Charlemagne dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie. Puisqu’aucun feu de circulation ni dos d’âne ne s’y retrouve, les conducteurs empruntent cette voie pour rapidement se diriger vers le nord.

«On a déjà vu des gens passer à 80 km/h, le double de la vitesse permise.»

-Alain Guérin, résident

D’ailleurs, le site Internet de la Ville de Montréal, Info-travaux, suggère ce chemin pour éviter les inconvénients que pourraient encourir les conducteurs.

Toutefois, le calvaire des gens qui vivent sur la rue Charlemagne ne se terminera pas avec la fin de la réfection du boulevard prévue en 2017. En effet, une section de la rue, situé entre les rues Rachel et Sherbrooke Est, permet pour l’instant la circulation exclusivement vers le sud, mais dirigera aussi la circulation vers le nord quand se clôtureront les travaux. Les automobilistes pourront désormais emprunter la rue Charlemagne en direction nord à partir de la rue Sherbrooke Est.

«Ce n’est pas une bonne idée. Les gens « décollent » déjà pas mal aux intersections, mais là, ça va empirer», craint Mario Ste-Marie, résident de la rue Charlemagne.

Le manque de passages sécurisés pour les piétons aux intersections et la présence de l’autobus de la ligne 47 de la Société de transport de Montréal inquiète Diane Noel, qui réside aussi sur cette rue.

«Ce double sens, en plus du manque de moyen pour ralentir les automobilistes, c’est une mauvaise idée. Les mesures prises dans l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal sont souvent critiquées, mais mes amis qui y vivent en sont enchantés. Je crois que ça pourrait être fait ici aussi», affirme Mme Noel.

Une situation connue et encadrée
Pour sa part, le Service de police de la Ville de Montréal constate que la rue Charlemagne n’est pas plus dangereuse qu’une autre dans le quartier.

«Selon nos observations il n’y pas de problématique à cet endroit. Si un automobiliste sur dix roule à 80 km/h, il s’agit encore d’un cas isolé», remarque François Houle, commandant au Poste de quartier 44. Celui-ci rappelle que de nombreuses opérations de sensibilisations ont été faites auprès des utilisateurs cet été et en septembre.

De son côté, l’arrondissement de Rosemont – La Petite-Patrie assure que la situation est bien connue et encadrée.

«Les travaux en cours sur Pie-IX causent évidemment des déplacements de circulation qui devraient se résorber lorsque ceux-ci seront terminés. Nous attendons la fin des travaux avant d’entreprendre une étude de circulation dans le secteur, étape qui serait prématurée dans le contexte temporaire actuel», souligne Serge Fortin, chargé de communication pour l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus