Gracieuseté Laurent Morissette et Mathieu Séguin.

Deux nouveaux candidats se lancent dans la course à l’investiture de Projet Montréal du district de Marie-Victorin, le conseiller de la Ville Guillaume Lavoie ayant annoncé qu’il ne se représenterait pas aux élections municipales de novembre.

Laurent Morissette travaille depuis 2011 pour le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ), où il est chargé du dossier des transports.

M. Morissette a aussi œuvré au sein du Forum Jeunesse à Montréal et de Bouffe-Action de Rosemont, un organisme communautaire dans le domaine de l’alimentation.

Vivant lui-même avec une mobilité réduite, il connaît bien les enjeux d’accessibilité dans Marie-Victorin et veut en faire une de ses priorités s’il est élu au poste de conseiller de la Ville.

«Il y a des programmes à Montréal qui sont sous-financés, comme celui d’aide à l’accessibilité des commerces (PAAC), qui a un budget ridicule. Octroyer 1,6 M$ pendant cinq ans c’est loin d’être suffisant, lorsqu’on considère que dans certains cas, cela coûte 3 M$ pour installer 12 toilettes extérieures», affirme M. Morissette.

Celui-ci voudrait créer plus d’incitatifs fiscaux pour propriétaires d’immeubles commerciaux afin qu’ils «adaptent véritablement les magasins, et qu’ils ne se contentent pas d’installer des rampes d’accès.»

Le candidat reconnaît aussi qu’il y a d’importantes lacunes en matière de transports en commun dans sa circonscription et veut s’engager à augmenter la fréquence des passages d’autobus. «Une refonte du programme d’entretien du matériel roulant et une plus grande transparence s’imposent à la STM», souligne le candidat.

La question de la place des familles dans l’arrondissement et l’accès au logement abordable fait aussi partie de la liste de M. Morissette.  «Il n’y a pas assez de projets immobiliers qui sont pensés pour les ménages avec deux enfants. Les condos en ce moment ne sont pas faits pour eux. Il faut développer des programmes qui nous permettent de garder les familles en ville», insiste-t-il.

Une occasion de développement économique
Coordonnateur au sein du ministère des Affaires municipales, Mathieu Séguin entend lui aussi briguer le poste de conseiller de la Ville dans Marie-Victorin.

Celui-ci veut, entre autres, appuyer sa candidature sur les questions de développement économique, de transports et d’accessibilité.

«On a malheureusement vu une érosion dans l’est de Montréal au point de vue économique. Pourtant, la venue de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et du CIUSSS nous permettrait de créer un pôle autour du domaine de la santé», insiste M. Séguin.

De plus, celui-ci note que les fermetures au sein des industries pétrolières dans l’est de la métropole ont des conséquences sur les habitants de Marie-Victorin, plusieurs d’entre eux travaillant dans ce secteur.

Le candidat croit qu’il serait possible pour le quartier de tirer son épingle du jeu en encourageant le développement d’une grappe spécialisée dans le domaine des véhicules électriques et intelligents, qui est en pleine effervescence.

Par ailleurs, en ce qui a trait aux transports, M. Séguin désire voir la Ville de Montréal prendre les bouchées doubles, par exemple dans l’aménagement des pistes cyclables.

«Nous allons bientôt avoir un aménagement sur le boulevard Rosemont, mais ç’a été au bout de dix ans de tergiversations. C’est trop long. Il faut arrêter d’être dans la planification et agir», martèle-t-il.

Enfin, M. Séguin souligne qu’il y a un véritable «appétit» de la part des citoyens pour la présence de mécanismes permettant une gestion efficace des fonds publics et une plus grande transparence au sein des instances administratives municipales. «Je veux marcher dans les pas de Guillaume Lavoie dans cette question et encourager cela.»

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!