Stéphanie Maunay/TC Media Les travaux pour la nouvelle aire de planche à roulettes sont attendus cet été.

Rosemont–La Petite-Patrie compte devenir la référence en matière de planche à roulettes à Montréal. L’arrondissement vient de lancer un appel d’offres pour la construction d’un nouveau skatepark au parc Père-Marquette et entend se démarquer en réalisant la meilleure infrastructure de la métropole.

Asphalte très usé, inadéquat à la pratique du skateboard, modules brisés ou dangereux, la description des structures des parcs Père-Marquette et Étienne-Desmarteau n’est pas élogieuse.

Dans son appel d’offres publié le 25 janvier, l’arrondissement n’épargne pas les 32 sites de planche à roulettes existants à Montréal. «De manière générale [leur] état est déplorable, Montréal n’ayant pas suivi les tendances de développement que l’on peut observer dans les municipalités voisines et ailleurs au Canada», peut-on y lire.

Partant de ce constat, l’équipe du maire Croteau veut rattraper son retard et a voté un budget de 850 000$ pour la construction d’un nouveau site.

Depuis deux ans, un groupe de citoyens demandent des améliorations. Ils ont réussi à se faire entendre et travaillent désormais de concert avec l’administration locale sur le projet.

Plusieurs rencontres de travail ont déjà eu lieu, dont une le 14 janvier.

Un lieu de référence
La future aire de type «skate plaza» remplacera l’actuelle structure du parc Père-Marquette, désuète et dangereuse, située à proximité de la rue Chambord et du boulevard Rosemont.

Depuis sa construction en 2003, peu de modifications y ont été apportées, hormis l’ajout d’une mini-rampe et d’éclairage.

Le nouveau site intégrera du mobilier urbain prisé par les skaters, dans un esprit de place publique et de rue, comme c’est le cas notamment au parc Victoria, à Québec.

Différents modules seront installés en prenant compte des suggestions du comité de citoyens qui a reçu l’avis de quelque 850 usagers lors d’un sondage en août.

L’esprit actuel du parc Père-Marquette, qui mêle débutants, confirmés et familles, devra être conservé. Cependant, les adeptes de BMX ne seront plus admis.

De la verdure, des points d’eau, des espaces ombragés, de pique-nique et de repos, ainsi qu’une toilette, compléteront l’espace.

L’arrondissement souhaite que l’endroit se démarque par son originalité et devienne une référence à Montréal et à travers le Québec.

Les travaux doivent débuter cet été. Au préalable, une analyse des sols sera réalisée comme le veut la procédure, le terrain étant une ancienne carrière de pierres devenu un dépotoir.

Rappelons que Verdun a inauguré en novembre un tout nouveau skatepark dans le même esprit, pour une dépense de près de 700 000$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!