Stéphanie Maunay/TC Media Le futur parc des Gorilles devrait être le nouveau poumon vert du quartier Marconi-Alexandra.

Faire appel à la population pour redonner une biodiversité au secteur Marconi-Alexandra, dans Rosemont–La Petite-Patrie. Tel est le projet Chemin Vert, lancé par la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER), qui veut reverdir l’espace d’ici 2018, pour lutter contre les îlots de chaleur.

Un parcours de plus de 1 km a été délimité le long de l’ancienne voie de chemin de fer du Canadien Pacifique.

Pour le réaliser, la SODER s’est appuyée sur le Plan de développement urbain, économique et social de la Ville de Montréal qui vise ce quartier de La Petite-Patrie.

«Nous sommes partis du constat que Marconi-Alexandra est l’un des endroits les plus touchés par les îlots de chaleur à Montréal, explique Mikael St-Pierre, de la SODER. Plus de 2000 personnes y habitent et pourtant, il n’y a qu’un seul parc pour enfant et aucun espace verdi.»

La piste cyclable des Carrières, entre le boulevard Saint-Laurent et la rue Beaubien Ouest, le parc des Gorilles situé juste en face, et les stationnements privés à l’ouest de la rue Marconi formeront le futur corridor.

Réflexion citoyenne
Le Chemin Vert est plus qu’un projet de verdissement. «On souhaite également intégrer d’autres pratiques, comme des interventions culturelles et artistiques», ajoute M. St-Pierre.

La première étape du projet cible la piste cyclable, porte d’entrée du quartier. Une consultation publique se tiendra le 20 mars, à l’Esplanade, de 13h à 17h, afin de développer des idées pour la bonifier.

fin piste cyclable des carrières marconi-alexandra

Des plans devraient être réalisés cet été et des aménagements, installés dès l’automne.

D’autres consultations suivront sur le parc des Gorilles, terrain privé de l’entreprise Olymbec.

La Ville de Montréal est toujours en processus d’acquisition de cette parcelle mise en réserve foncière par l’arrondissement.

Concernant les stationnements privés de la rue Marconi, la SODER veut contacter les propriétaires pour les inclure dans la démarche.

«Nous avons remarqué que ces espaces sont très peu utilisés le soir et les fins de semaine. On pourrait en faire un lieu multifonctionnel, sans pour autant supprimer les stationnements», suggère M. St-Pierre.

Il cite en exemple le Woonerf Saint-Pierre dans le Sud-Ouest, qui a permis de mettre à disposition des citoyens un espace public urbain tout en englobant des enjeux de développement durable.

En octobre, la SODER a obtenu un premier financement de plus de 148 000$ sur trois ans de la ville-centre, dans le cadre d’un premier appel de projets pour revitaliser les abords du site Outremont.

Cependant, le projet Chemin Vert dans son ensemble est estimé à plusieurs millions de dollars par l’organisme qui espère trouver d’autres partenaires pour l’accompagner.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!