Un rassemblement en mémoire de la cycliste Mathilde Blais, décédée sous le viaduc de la rue Saint-Denis le 28 avril 2014, a eu lieu jeudi en fin d’après-midi. L’occasion pour les organisateurs de faire part de leur déception quant à l’annonce de la Ville concernant la sécurisation de ce tunnel.

«57 viaducs seront sécurisés d’après la Ville. Mais ici, elle a décidé de rendre permanent la mesure temporaire qui était de faire du trottoir un espace partagé. Il y aura donc les piétons, les vélos, les poussettes, les personnes en fauteuils roulants… Cela ne peut pas être la réponse d’une ville qui se dit “ville cyclable”», a déploré Gabrielle Anctil, coorganisatrice des cérémonies «vélo fantôme».

Autour d’elle, plusieurs personnes sont venues redonner un peu de vie au vélo blanc attaché à la rambarde, en mémoire de Mathilde Blais. Des fleurs et des petits mots ont été déposés.

Entourée de la mère de Mathilde Blais et d’autres sympathisants, Mme Anctil a poursuivi: «La Ville jette l’éponge au lieu de prendre un peu de temps pour encore réfléchir à une solution».

La porte-parole de l’opposition officielle en matière de transport actif, Marianne Giguère, a déploré le discours à deux vitesses de l’administration Coderre dans le dossier de la sécurisation des viaducs. Elle a aussi noté l’absence de Marc-André Gadoury, conseiller de la Ville dans l’arrondissement de Rosemont – La Petite Patrie, qui avait pourtant annoncé sa venue. «Je regrette qu’il n’assume pas la décision prise par son équipe. Il savait qu’il allait essuyer des critiques en venant», a-t-elle lancé.

Joint par téléphone, M. Gadoury a expliqué qu’il avait eu un empêchement de dernière minute, mais a ajouté: «Nous allons améliorer l’éclairage et les cyclistes auront deux choix: soit un passage sur le trottoir ou un passage sur la chaussée qui sera refaite».

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!