Pour la première fois, la Fédération d’athlétisme du Canada a accordé sa confiance à un membre du club Saint-Laurent Sélect (SLS) pour diriger la délégation nationale aux Jeux de la Francophonie. Le Laurentien Alfredo Villar-Sbaffi sera l’entraîneur-chef de la cinquantaine d’athlètes qui se rendront en Afrique cet été.

Il sera accompagné de Francis Molango et Lucanus Robinson, qui courent le 100 et le 200 mètres, ainsi que d’Helena Reinfels, qui officie au 400 mètres haies. Un autre entraîneur du club, Rashed Din, sera pour sa part dans l’équipe du Québec.

«Le niveau du club augmente et c’est le résultat du travail des 20 dernières années, affirme M. Villar-Sbaffi. Les plus vieux athlètes sont devenus entraîneurs, ce qui permet d’accueillir et d’encadrer davantage nos membres.»

Basé sur la piste Ben-Leduc du parc Marcel-Laurin, le club compte maintenant une douzaine d’entraîneurs, ce qui permet aux athlètes de choisir de travailler avec celui qui leur convient le mieux.

«L’une des particularités du haut niveau est qu’il est difficile d’avoir des gros groupes. Il n’y a que quatre à cinq personnes par entraîneur», ajoute M. Villar-Sbaffi, qui compte déjà de nombreux athlètes médaillés aux Championnats canadiens.

Il estime d’ailleurs que Molango, Robinson et Reinfels ont de bonnes chances de se rendre en finale. «Ce sera leur première expérience multisports, avec un village. C’est un tremplin vers les niveaux supérieurs et les Olympiques», précise l’entraîneur-chef.

Vers le podium
«C’est ma première fois dans une équipe canadienne et je vise le podium, indique le coureur de 25 ans, Francis Molango. Je pense que le sprint canadien est revenu sur la scène internationale.»

Originaire de Pierrefonds, un de ses enseignants en éducation physique au Collège Charlemagne l’a référé au club SLS. «Il avait du potentiel, mais ne venait pas toujours aux entraînements», se rappelle son entraîneur depuis 10 ans, Tony Kwan. Le sprinteur assure être devenu ensuite plus sérieux et avoir pris goût aux victoires.

Lucanus Robinson a pour sa part rejoint le club de Saint-Laurent il y a deux ans, après s’être entraîné dans son arrondissement de résidence, à LaSalle. «Je jouais au soccer avant, mais j’ai découvert que j’étais meilleur en sprint et que cela me donnerait l’opportunité de voyager et de découvrir le monde», souligne l’athlète de 21 ans.

Le club a joué un rôle important dans leur carrière sportive, Helena Reinfels indiquant même «qu’il a changé sa vie». L’Ontarienne de 22 ans, tout juste diplômée en géographie à McGill, est fière de représenter Saint-Laurent et le Canada.

«Je ne m’attendais pas à être sélectionnée, même si je rentrais dans critères. J’ai reçu la nouvelle par courriel, dans le métro», se souvient-elle.

Été de compétitions
Le club SLS sera également présent à deux autres compétitions cet été. L’entraîneuse Geneviève Cardella-Rinfretd dirigera l’équipe du Québec aux Jeux de la francophonie canadienne, qui se tiendront à Moncton-Dieppe du 10 au 16 juillet.

De plus, deux entraîneurs et 13 athlètes seront aux Jeux du Canada à Winnipeg, du 27 juillet au 5 août. «Si le club était une province, on pourrait sûrement se classer dans le top 4 ou 5», s’amuse M. Villar-Sbaffi. Le club fournit près du quart de l’équipe du Québec.

Jeux de la Francophonie

Vitrine pour l’art et le sport francophones, les Jeux de la Francophonie se tiennent en alternance dans un pays du nord et du sud. Après Nice, en France, en 2013, la 8e édition sera à Abidjan, en Côte d’Ivoire, du 21 au 30 juillet. En plus de concours culturels, des compétitions inscrites au calendrier des fédérations se tiendront dans huit disciplines, dont le basketball, le judo et le cyclisme. Des activités de création, notamment en développement durable, sont également organisées.

Les 57 États membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIT) peuvent y participer. Particularité de cet événement, qui est vu comme un tremplin vers les Championnats du monde, le Québec et le Nouveau-Brunswick envoient également une délégation, en plus de celle du Canada.

Lors des Jeux précédents, le Canada avait terminé deuxième au tableau des médailles, derrière la France. L’équipe du Québec était quant à elle revenue avec 11 médailles. La prochaine édition, en 2021, sera à Moncton-Dieppe.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!