Collaboration spéciale/GUEPE Quelque 200 jeunes Laurentiens ont été sensibilisés à l'agriculture urbaine avec le projet «Serre-toit dans ta cour» de GUEPE.

À l’occasion de la 10e édition du Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal, 54 projets ont été déposés au Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), dont cinq sont des initiatives laurentiennes.

Les projets, proposés par les partenaires du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise, concernent des secteurs variés comme l’agriculture urbaine, la gestion des matières résiduelles et les transports durables.

Le gala aura lieu le 26 avril au Marché Bonsecours. À cette occasion, neuf finalistes et trois gagnants seront sélectionnés.

Agriculture urbaine
Le nouveau projet du Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE) «Serre-toit dans ta cour» permet à des jeunes de développer un potager urbain et de l’entretenir.

Les éducateurs-naturalistes de GUEPE étaient de passage en avril et mai 2015 dans plusieurs écoles de Saint-Laurent : des Grands-Êtres, Enfant-Soleil, Laurentide, Henri-Beaulieu et Jean-Grou. Ils ont sensibilisé plus de 200 élèves à l’agriculture urbaine.

Les ateliers EmballeToi! à Place Benoît mêlent quant à eux art et environnement. Depuis 2014, les participants créent des jardins de biodiversité avec courtepointe avec l’artiste Nicole Fournier.

Transports durables
Les plans de gestion des déplacements réalisés auprès de 200 entreprises laurentiennes depuis 15 ans par MOBA sont aussi à l’honneur, pour «sensibiliser les autres villes et arrondissements à cette mesure très pertinente et utile», précise Aline Berthe, coordonnatrice de MOBA à Développement économique Saint-Laurent (DESTL).

Mme Berthe estime que les résultats de MOBA sont très bons en ce qui concerne la réduction de l’utilisation de l’auto en solo et de la quantité de gaz à effets de serre (GES) émis.

Le Centre Communautaire Bon Courage organise une activité afin de sensibiliser les résidents aux transports actifs. Depuis 2012, un défi vélo, autour du lac St-Jean, le Cyclodéfi vise à encourager la pratique sportive et créer des liens sociaux entre résidents de différentes cultures.

Gestion des matières résiduelles
L’arrondissement de Saint-Laurent est représenté par sa campagne de communication entourant l’implantation de la collecte des matières organiques en 2015.

Pour implanter les bacs bruns dans les 18 000 résidences de 4 logements et moins, quatre patrouilleurs ont rencontrés et sensibilisés plus 8 500 Laurentiens de mai à septembre. Des capsules vidéo ont également été réalisées en français et en anglais, ainsi que des dépliants en français, anglais, espagnol, mandarin et arabe.

«Connaissant la réalité de Saint-Laurent, qui est multiculturel et multigénérationnel, il nous fallait trouver des outils accessibles à tout le monde», explique Macarena Lobos, chargée de communication à l’arrondissement.

À l’exception du plan de communication de l’arrondissement qui concoure dans la catégorie «Corps publics», tous les projets laurentiens s’inscrivent dans la catégorie «Organismes à but non lucratif».

Détails sur gala.cremtl.qc.ca

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!