La salle des commissaires de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) a pris des allures de foire scientifique les 21 et 22 mars alors que 23 équipes de robotique du primaire s’y affrontaient afin de se qualifier pour le Festival de robotique de Montréal. Huit d’entre elles sont parvenues à s’y tailler une place.

Les qualifications FIRST LEGO League (FLL) étaient tenues pour la première fois à cet endroit. Dans le cadre de ce défi scientifique, les jeunes de 9-14 ans avaient huit semaines minimum pour concevoir un robot à partir d’un ensemble de pièces Lego avec capteurs, moteurs et brique de programmation. C’est le club de robotique de l’école secondaire Saint-Laurent qui organisait l’événement.

Le thème de l’année étant «Sur la trace des déchets», les élèves devaient concevoir une solution innovante liée à la production ou au traitement des déchets. Les petits robots devaient quant à eux effectuer des missions liées au recyclage ou à la valorisation des déchets pour gagner des points sur la table de jeu.

C’est l’équipe «Envirobot» de l’école Jacques-Bizard et «Robomind» de l’école Saint-Germain d’Outremont qui ont remporté les deux premières places.

Aidés par les plus grands
Les élèves du primaire étaient encadrés par leurs aînés de la FIRST Robotics Competition (FRC), l’équipe Express-O de l’école secondaire Saint-Laurent, qui assuraient arbitrage et organisation des qualifications. Ce club, qui en est à sa cinquième année, est composé de jeunes de 14 à 18 ans qui souhaitent s’impliquer dans leur communauté, avant de prendre part à leurs propres compétitions qui ont pour thème «Forteresse».

Ces derniers n’ont que six semaines pour concevoir un robot capable de pratiquer un sport sur un terrain de 54 x 27 pieds. Pour cette saison à saveur médiévale, leurs robots devront franchir des fortifications et conquérir le donjon opposé pour gagner des points.

«Les arbitres aujourd’hui seront les joueurs cette fin de semaine», indique le directeur du programme de robotique Jr.FLL (6 à 9 ans) & FLL (9 à 14 ans) au Québec, Rachid Abiza.

«FRC a un volet implication communautaire et c’est une belle manière de boucler la boucle», explique le coordonnateur du projet de robotique à l’école secondaire Saint-Laurent, Bruno Bastos.

«Les jeunes du secondaire sont aidés par des jeunes du cégep ou de l’université, eux-même aidés par des gens de l’industrie et on ferme la boucle, car ils aident ceux du primaire», ajoute-t-il.

Les compétitions de robotique FIRST, pour «Favoriser l’Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie», existent depuis 1989 aux États-Unis, mais n’ont été implantées qu’en 2007 au Québec à l’initiative du président de Bombardier, Laurent Beaudoin. Robotique FIRST Québec a ensuite été créé en 2010.

Robotique humaine
Si le volet conception et programmation des robots est au cœur du club de robotique, le côté humain est d’emblée mis en avant par les organisateurs, comme les élèves.

«On est vraiment comme une équipe, même s’il y a des gens différents, de 3e à 5e secondaire, on est tous amis et il n’y a pas de chicanes», soutiennent deux étudiantes de 5e secondaire, Keshini Gurriah et Heather Mondoux, qui terminent leur deuxième année dans le club Express-O.

Bénévoles à l’organisation et l’arbitrage des qualifications des plus jeunes, elles ne regrettent pas leur implication au sein du club.

«J’étais vraiment gênée avant et ça m’a aidé dans mon estime de soi», précise Keshini Gurriah, qui est chairman.

«J’ai appris que les filles pouvaient faire autant de choses que les gars. On n’est pas traité différemment et j’ai adoré ça», s’enthousiasme Heather Mondoux, qui pilotera le robot lors des compétitions FRC.

Elles iront, avec 14 autres membres du club de robotique de l’école secondaire Saint-Laurent, à la compétition de North Bay, en Ontario, du 24 au 26 mars, avant de se mesurer à une cinquantaine autres équipes du Québec, mais aussi d’Ontario, du Mexique et de France, au Festival de robotique de Montréal du 31 mars au 2 avril. Les gagnants de Montréal iront au championnat international à St-Louis, Missouri.

Les équipes FLL (9-14 ans) de la CSMB qualifiées
Envirobot, École Jacques-Bizard
Robomind, École Saint-Germain d’Outremont
Techno-recyclo, École Joseph-Henrico
La gang du 2.0, École Secondaire Monseigneur Richard
Natur-O-Logique, École Jacques-Bizard
Les Dynamos, École Philippe-Morin
Avalego, École Henri-Forest
La Brigade verte NDP, École Notre Dame de la Paix

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!