Isabelle Bergeron/TC Media Miguël Alston est le commandant des 110 policiers du PDQ 7 depuis le 6 juin.

Après trois ans à la tête du poste de quartier (PDQ) 7, Daniel Farias a obtenu une promotion et a cédé sa place à Miguël Alston. Entré en poste début juin, celui qui dirigeait le PDQ de Saint-Léonard a pu se familiariser avec l’arrondissement de Saint-Laurent.

«Ce qui m’a marqué pendant mes trois premières semaines, c’est l’engagement de l’arrondissement et la proximité de ses dirigeants avec leurs citoyens. Ils s’investissent et je m’engage à en faire autant, avec mes ressources», souligne M. Alston.

Le nouveau commandant a d’ores et déjà pu rencontrer certains partenaires, dont l’association des commerçants de Décarie et l’arrondissement, afin de cibler des points à améliorer.

«Je souhaite travailler sur la perception de la violence, notamment dans le quartier Chameran, et voir quelles sont les préoccupations des citoyens autour du parc Painter, explique-t-il. On me parle également beaucoup du métro Côte-Vertu pour les crimes mineurs comme des vols et du trafic de stupéfiants.»

Le commandant Alston maintient les priorités établies par M. Farias pour cette année. Les efforts de visibilité des policiers se continueront, avec les patrouilleurs à pied et à vélo ainsi que pour la sécurité routière et les jeunes.

Aînés
En tant que responsable du projet de recherche-action Intervention policière auprès des aînés maltraités (IPAM), M. Alston souhaite s’assurer de la sécurité des personnes âgées en partenariat avec le CLSC et la Ligne Aide Abus Aînés.

«Ça me tient à cœur et je vais m’assurer qu’à Saint-Laurent on porte une attention particulière à nos aînés, qu’on prévienne les cas de maltraitance et si on en détecte, qu’on intervienne», précise le commandant.

Le projet, étendu depuis le mois dernier à tous les PDQ, fournit des outils aux agents afin de déceler la maltraitance chez les aînés.

Parcours
Entré au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) il y a 17 ans en tant que patrouilleur à Verdun, M. Alston a gravi les échelons et travaillé dans différents quartiers avant de devenir commandant en 2014. C’est la première fois qu’il est affecté dans l’ouest métropolitain.

Il a acquis l’expérience des enjeux sociaux et des manifestations alors qu’il était sergent dans Ville-Marie et a également œuvré aux communications du SPVM.

De sa mission en Haïti, Miguël Alston a rapporté plusieurs souvenirs qui sont exposés dans son bureau. (Isabelle Bergeron/TC Media)

De sa mission en Haïti, Miguël Alston a rapporté plusieurs souvenirs qui sont exposés dans son bureau du PDQ 7. (Isabelle Bergeron/TC Media)

Pendant un an, le commandant a participé à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), deux ans après le séisme qui avait ravagé le pays et laissé de nombreux habitants sans-abris.

«Ça m’a marqué dans ma carrière et c’est positif pour l’organisation. On revient avec un autre regard, d’autres façons de faire, d’autres perceptions du travail policier, mais de la vie humaine également», raconte-t-il.

Cette expérience internationale, qui a compté des rencontres avec des policiers d’une quarantaine de différents pays, sera, selon lui, un atout pour favoriser le vivre ensemble au sein des communautés immigrantes de Saint-Laurent.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!