Isabelle Bergeron/TC Media Catherine Rondeau, artiste-photographe professionnelle, dénonce le manque de financement des artistes en art visuel.

Exposer ses œuvres à perte ou refuser une occasion d’être vue. C’est le dilemme auquel est confrontée une artiste photographe qui dénonce les tarifs de «crève-faim» offerts au Québec pour les expositions dans plusieurs maisons de la culture, bibliothèques et autres lieux de diffusion.

«Les droits d’auteur sont capitaux pour tenter de vivre de son art. Nous ne recevons pas notre juste part. C’est absurde», déplore Catherine Rondeau, une artiste qui expose régulièrement à l’échelle de la province.

Récemment, elle a refusé d’exposer ses œuvres à la galerie Port-Maurice, à Saint-Léonard, parce que cette dernière ne lui offrait que 300$ pour une exposition.

En acceptant un cachet aussi faible, elle aurait risqué de présenter ses œuvres à perte. Selon ses calculs, la reproduction sur une surface de qualité, l’impression supérieure sans l’encadrement peuvent facilement couter 175$ par photo. Elle doit donc payer de sa poche près de 2000$ pour une exposition comportant une dizaine d’œuvres.

«Et ça, ça ne couvre pas les déplacements, le temps de montage ni les coûts de production. On n’ose pas faire ça aux autres professions. C’est insultant», reproche Mme Rondeau.

«On souhaite que nos œuvres soient vues. C’est crève-cœur de refuser, mais la visibilité qu’apporte certaines expositions n’apporte rien sauf ma propre exploitation» -Catherine Rondeau

Cachets variables
L’arrondissement de Saint-Léonard, comme plusieurs autres contactés par TC Media, dit s’en remettre à la grille tarifaire du Réseau Accès culture Montréal. Celle-ci prévoit en effet que les redevances offertes aux artistes varient de 300$ à 1500$, selon le type de salle d’exposition. Par exemple, le montant sera plus faible pour une exposition faite dans un lobby ou un hall d’entrée, comme c’est le cas à la galerie Port-Maurice, située dans le vestibule de la bibliothèque d’arrondissement. La redevance sera plus élevée si la salle est exclusivement dédiée aux expositions.

Quoi qu’il en soit, les cachets offerts par le Réseau Accès culture Montréal sont largement en dessous des montants recommandés par le Regroupement des artistes en art visuel (RAAV) et le Front des artistes canadiens (CARFAC). Ceux-ci proposent de payer les artistes près de 2000$ pour une exposition solo d’une durée de moins de trois mois.

«C’est un problème récurrent qui vient régulièrement à nos oreilles. Nous proposons une grille tarifaire depuis 1968 qui respecte les droits des artistes et propose un juste équilibre pour les diffuseurs, mais celle-ci n’est pas obligatoire», souligne le directeur général du RAAV, Bernard Guérin.

Certains lieux de diffusion s’inspirent de cette grille pour établir leurs cachets. C’est notamment le cas de la Galerie d’art Pointe-Claire qui offre un droit de redevance de 1800$ pour une exposition solo dans sa salle principale.

«Nous sommes là pour soutenir les artistes. Si nous ne leur donnons pas de redevance, il faut bien qu’ils vivent de quelque chose», fait valoir Céline Le Merlus, commissaire à la galerie d’art Pointe-Claire.

Mais, ce ne sont pas tous les lieux de diffusion qui ont les moyens de payer plus.

«Ce qu’on a au budget est tout donné! Nous sommes limités dans les ressources humaines. Si nous avions plus d’employés, nous pourrions aller chercher des commandites, mais on fait avec ce qu’on a», mentionne Martine Simard, assistante aux événements culturels à la maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

«Il y a en moyenne six expositions par année dans les lieux de diffusion. Si on payait le tarif suggéré par le RAAV pour chaque exposition, ça correspondrait à 12 000$ annuellement. Je pense que ce sont des peanuts sur un budget. Mais, ce n’est pas simple de convaincre les élus d’augmenter les enveloppes», ajoute Catherine Rondeau.

À la ville-centre, on confirme que le prochain guide pratique du Réseau Accès culture Montréal, qui contient la grille tarifaire, indiquera aux diffuseurs de la Ville de se référer à la grille du RAAV mise à jour chaque année.

Tarifs du Réseau Accès culture de Montréal

Lieu d’exposition Exposition solo Exposition en duo
Salle d’exposition 1500$ 750$
Lieu de passage 750$ 375$
Hall 300$ 150$

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!