Archives TC Media De nombreuses activités hivernales sont offertes dans les parcs-nature de la métropole.

Ski, patinage, observation des animaux, cerf-volant de traction, pas besoin d’aller dans le Grand Nord pour profiter des plaisirs de l’hiver. Montréal propose de nombreuses activités variées qui satisferont même les plus frileux.

«L’hiver n’a pas toujours bonne presse. Étant nous-mêmes des mammifères, nous hivernons et nous avons tendance à rester sous les couvertures, au chaud. Mais, il n’y a pas que la rigueur de l’hiver, on peut également avoir du plaisir. Il faut réapprendre à jouer dehors, car il s’en passe des choses», souligne Jennifer Marchand, éducatrice-naturaliste chez le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE).

Dans les parcs et les parcs-nature de la métropole, il est possible d’aller patiner, skier, dévaler des butes de neige et faire de la raquette. Mais, les activités hivernales ne s’arrêtent pas là.

«Il y a pas mal de choses à faire. Les espaces verts de l’été se transforment en espaces blancs avec leur lot d’activités. Il y a une offre très intéressante», affirme Emmanuel Rondia, responsable des dossiers espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal.

«Il y a un vieil adage qui dit qu’il n’y a pas de mauvaises conditions, mais juste de mauvais vêtements. Il faut juste bien s’habiller», ajoute Mme Marchand.

En effet, vélo d’hiver, art sur neige ou découverte de la faune et flore hivernale, les grands parcs proposent une programmation pour tous les goûts et tous les budgets.

«Si vous cherchez quoi faire pour perdre la dinde de Noël, vous n’avez qu’à sortir et découvrir les parcs de Montréal», lance Mme Marchand.

Promenade sous les étoiles
Tous les parcs-nature proposent des sentiers pour aller y marcher pendant la saison hivernale.

«Notre mission est de faire connaître la nature, elle est tellement belle. Les parcs deviennent des endroits féériques lorsqu’ils sont habillés de neige. C’est le moment de les découvrir ou redécouvrir», souligne Jennifer Marchand, éducatrice-naturaliste chez le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE).

Plusieurs parcs vont encore plus loin dans la randonnée en nature et offrent des circuits à découvrir à la belle étoile.

«La nuit, il est possible d’avoir peur de circuler dans les parcs. Mais ici, vous êtes accompagnés et encadrés par un naturaliste et circulez dans un sentier balisé», rassure Mme Marchand de GUEPE, qui organise l’activité.

Ces randonnées à pied, à raquette ou en ski de fond permettent d’apprécier la nature et les étoiles seulement éclairées par une lampe frontale.

«On voit et entend des choses différentes la nuit. On voit et entend des hiboux, des chouettes et des renards qui se cachent habituellement le jour. On voit leurs traces dans la neige. C’est aussi une ambiance magique, car le silence est plus présent. C’est tranquille et on entend que les sons d’animaux et le bruit de nos pas», mentionne Mme Marchand.

Cette activité est offerte aux parcs-nature de l’Île-de-la-Visitation, de la Pointe-aux-Prairies, du Bois-de-Liesse et Cap-Saint-Jacques.

«Même si vous avez fait ces marches l’année dernière, ce ne sont pas les mêmes et ce sont des naturistes différents qui les offrent. Chaque marche a son thème et est adaptée au parc où elle a lieu. De plus, ce n’est pas les mêmes circuits que l’été. Certains endroits du parc ouvrent en hiver et il est possible de les découvrir en hiver. Ça vaut la peine de sortir», renchérit Mme Marchand.

Les réservations sont obligatoires, 24h d’avance, et le coût est de 7$ par personne. Il y a également un rabais pour les familles.

Fatbike

Le vélo d’hiver gagne en popularité à Montréal et il n’est pas obligatoire d’aller en région pour profiter d’un circuit dédié au vélo de montagne sur neige.

«Le fatbike est une activité hivernale moins répandue, mais très intéressante à découvrir», suggère Emmanuel Rondia, responsable des dossiers espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal.

Le fatbike permet, grâce à ses pneus deux fois larges comme ceux d’un vélo de montagne et la faible pression d’air qu’ils permettent d’utiliser, de rouler sur la neige, pour autant que celle-ci ait été compactée.

Le parc-nature de la Pointe-aux-Prairies est le seul parc de l’est de Montréal qui offre une piste balisée pour la pratique du fatbike. Le circuit est situé dans le secteur des Marais (12300, boulevard Gouin Est).

Pour ceux qui n’auraient pas de fatbike, il est possible d’en louer un au Vélocyclope, une entreprise située au 10230, boulevard Gouin Est, à proximité du parc. Pour les tarifs ou pour réserver, on visite le http://www.velocyclop.com/atelier-services/location/ ou compose le 514 881-8727.

Observation d’oiseaux
Le grand pic, le pic mineur, le faucon pèlerin et plus encore. Les amoureux des animaux ailés pourront les contempler et les découvrir dans plusieurs parcs-nature de Montréal.

«Il n’est pas nécessaire d’avoir fait des études pour apprécier la faune. Nous avons des naturalistes hyper passionnés qui vont vulgariser l’information et attirer votre attention sur ces animaux», indique Jennifer Marchand, éducatrice-naturaliste chez le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE).

Alors que plusieurs oiseaux se cachent ou sont moins actifs l’été, l’hiver est le moment où ils sortent davantage, notamment pour obtenir de la nourriture.

«La nature est active différemment l’hiver. Avec la neige, on peut voir des signes de leur présence. Il y a une biodiversité flamboyante et florissante. C’est le bon temps pour prendre des photos», souligne Mme Marchand.

Les parcs du Mont-Royal, de l’Île-de-la-Visitation et du Cap-Saint-Jacques ont même placé des mangeoires à oiseaux ici et là afin d’en faciliter l’observation.

Dans un parc près de chez vous

  • Parc Maisonneuve
    Le parc Maisonneuve propose plusieurs pistes de ski de fond où il est possible de s’évader.
    «Il y a un lien entre le parc Maisonneuve et le Jardin botanique. C’est un milieu paisible. Ça permet également de découvrir le Jardin botanique d’un autre œil. C’est mon spot de ski de fond à Montréal», Emmanuel Rondia, responsable des dossiers espaces verts et milieux naturels au Conseil régional de l’environnement de Montréal.
  • Parc de la Promenade-Bellerive
    En plus d’apprécier les points de vue tout au long des 2,2 km de ce parc de Mercier-Est, il est également possible de s’instruire en même temps.
    Le parc de la Promenade-Bellerive offre un circuit de découvertes où 16 panneaux racontent l’histoire ainsi que les points d’intérêt faisant partie du panorama de ce magnifique parc.
  • Parc du Mont-Royal
    Le parc du Mont-Royal s’animera tous les vendredis et samedis de janvier et février au Lac aux Castors.
    Des soirées de patinage musicale et gourmande y sont organisées chaque semaine où l’on peut faire quelques tours en patin selon la thématique musicale de la semaine et déguster un menu spécial au restaurant du pavillon.
    La location de patin est disponible sur place.
  • Parc La Fontaine
    Pendant une randonnée au parc La Fontaine, pourquoi ne pas s’arrêter à l’Espace La Fontaine pour contempler les expositions offertes gratuitement.
    Jusqu’au 14 janvier, il est possible d’y contempler Plaisirs du temps des Fêtes, de 1870 à nos jours où on est plongé dans l’ambiance de Noël. Vagabondages de l’illustratrice et designer, Perrine Land, propose un univers urbain, ludique et empreint d’humour.

Pour connaître toutes les activités offertes dans les grands parcs de Montréal, on visite le site Web http://www.ville.montreal.qc.ca/grandsparcs ou le site https://www.guepe.qc.ca.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!