L’embrasement de piles au lithium entreposées dans un local a entraîné l’évacuation d’un pavillon de l’École de technologie supérieure lundi en début d’après-midi ainsi que le déplacement d’un important contingent de pompiers.

Il était environ 12h30 quand des pompiers premiers répondants se sont présentés au pavillon A de l’ÉTS situé au 1100, Notre-Dame après avoir reçu un appel concernant une femme enceinte.

Mais en arrivant sur les lieux, ils ont vu des étudiants et des membres du personnel qui fuyaient un incendie s’étant déclaré au deuxième étage de l’édifice. Les pompiers ont immédiatement réclamé des renforts.

Le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) a dépêché neuf camions sur les lieux. «En raison de sa superficie et du nombre de personnes qu’on y trouve, c’est un bâtiment à risque élevé», souligne Élise Breault, porte-parole du SIM.

À l’arrivée des pompiers, le feu ayant pris naissance dans des piles au lithium avait déjà été éteint par le système de gicleurs de l’immeuble.

Il n’y a pas eu de blessé. Une personne incommodée par la fumée a été traitée par les techniciens ambulanciers paramédics d’Urgences-Santé.

On ignore pour le moment la cause de l’incendie.

La direction de L’ÉTS a annulé tous les cours donnés pour le restant de la journée au pavillon A.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!