(Photo: TC Media – Archives) Les incidents se seraient déroulés à proximité des métros Lionel-Groulx et Place Saint-Henri entre 17h et 18h.

Un suspect est recherché par le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) et les inspecteurs de la Société de transport de Montréal (STM) pour son «comportement douteux» à proximité des métros Place Saint-Henri et Lionel-Groulx où il a suivi, filmé et sollicité des femmes.

L’individu en question est un homme noir barbu âgé d’environ 40 ans qui mesure 1,80 m. Selon les témoins, il filme des femmes sans leur accord et porte un manteau rouge et une casquette foncée.

Le lieutenant Sylvain Malo du poste de quartier (PDQ) 15 ajoute que cette description correspond à celle d’un individu recherché près des mêmes endroits qui suit des passantes et leur demande si elles veulent «se faire de l’argent facile».

Modus operandi

Au moins trois femmes ont rapporté des évènements semblables dans le groupe Facebook «St. Henri», qui compte plus de 5000 membres, depuis la fin du moins d’avril. Ceux-ci seraient survenus entre 17h et 18h.

La citoyenne Lauren Gazzard a croisé le suspect le 25 avril.

«En sortant du métro Place Saint-Henri, j’ai vu un gars suivre une fille, sauter devant elle, prendre sa photo et partir en courant vers le métro. Quand je marchais ensuite sur la rue de Couvent, il est sorti de nulle part, m’a agrippée et a placé son téléphone à quelques pouces de mon visage. Je l’ai poussé et il est retourné dans le métro en courant», raconte-t-elle à TC Media.

Mme Gazzard a immédiatement alerté les autorités de l’incident. Pendant qu’elle décrivait l’homme au bout du fil, elle l’a aperçu en train de se débarrasser de certains de ses vêtements et de sa casquette. «Je suis assez certaine qu’il faisait ça parce qu’il me voyait parler au téléphone», estime-t-elle.

Duda Guerios, une autre résidente de Saint-Henri qui a croisé l’homme, a raconté une histoire presque identique à TC Media, à l’exception des faits qu’elle soit survenue au métro Lionel-Groulx et que l’homme ne l’ait pas agrippée avant de la filmer.

«Ce qui m’a le plus surprise est qu’il était environ 18h, alors qu’il faisait encore clair, et qu’il n’avait pas l’air très préoccupé par ce qu’il faisait», atteste-t-elle.

Les deux femmes ont d’ailleurs tenu à mentionner qu’un incident du genre n’est pas caractéristique de Saint-Henri et qu’il s’agissait de la première fois qu’elles ne se sentaient pas en sécurité dans leur quartier.

La police au courant

Le lieutenant Malo affirme que les agents du SPVM et de la STM portent une «attention particulière» aux personnes répondant à la description du suspect dans les stations de métro en question, mais que la présence policière à ces endroits n’a pas été augmentée depuis les évènements.

«Le message qu’on veut porter à l’attention des citoyens est qu’ils doivent nous appeler s’ils ont de l’information concernant le suspect ou s’ils le croisent», dit-il, soulignant qu’une seule plainte concernant les enregistrements sans consentement a été reçue par le PDQ 15.

Au total, au moins quatre plaintes concernant un homme avec un profil correspondant à celui du suspect qui suivait des femmes ont été reçues par le SPVM depuis le 11 avril.

 

 

La sécurité dans le Métro

  • 155 inspecteurs de la STM
  • 115 patrouilleurs du SPVM

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!