(Photo: TC Media - Justine Gravel) Plusieurs enfants du centre Communidée se sont présentés à la séance du conseil d'arrondissement pour présenter leur pétition.

Constatant que le terrain de soccer du parc Louis-Cyr était clôturé depuis les travaux effectués cet été, les membres du Centre Communidée, dans Saint-Henri, ont décidé de lancer une pétition pour que l’espace soit accessible à tous. Avec les 650 signatures récoltées par les enfants et les parents du centre communautaire qui soutient les familles faisant l’école à domicile, l’arrondissement a acquiescé à leur demande.

«Nous allons nous assurer que le parc soit ouvert à tout le monde. Seul le temps alloué au sport organisé sera limité, comme nous voulons réduire le nombre d’heures d’utilisation massive et intensive», a répondu le maire Benoit Dorais à la séance du conseil, après s’être fait présenter la pétition.

Le centre étant situé tout près du parc de la rue Saint-Ferdinand, les enfants avaient l’habitude d’aller jouer sur le terrain de soccer lors de leur temps libre. «Comme nous faisons l’école à la maison, nous n’avons pas accès à un gymnase ou à une cour d’école, c’est donc là qu’on fait toutes nos activités sportives», mentionne l’un des parents, Vincent L’Espérance.

Depuis septembre, les travaux de réfection du terrain et du système de drainage sont terminés, mais les enfants ne peuvent pas aller s’y amuser. L’espace a été délimité par une clôture afin de laisser le temps au gazon de s’enraciner.

«Nous nous sommes demandé si le terrain était maintenant uniquement réservé aux organisations sportives. Nous avons posé des questions à l’arrondissement, mais ils restaient assez nébuleux dans leurs réponses», se rappelle M. L’Espérance, précisant que c’est à ce moment que l’idée de la pétition a émergé au centre communautaire.

En trois semaines, les enfants et les parents ont sillonné les rues du quartier et les stations de métro à la recherche de gens voulant se rallier à leur cause. Le résultat a largement dépassé leurs attentes.

Au printemps
Les résidents n’auront toutefois pas accès au terrain dans l’immédiat. «Si nous ouvrons maintenant, comme il est humide et détrempé, il risque d’être abîmé davantage. Nous voulons assurer un beau gazon vert pour le printemps à l’ouverture officielle du terrain», explique Anyck Paradis, chargée de communications à l’arrondissement.

Bien que déçu, Vincent L’Espérance comprend la situation. «On va prendre notre mal en patience, mais on s’attend à ce que la maire respecte ses engagements et qu’au printemps le terrain soit accessible à tous», dit-il.

Patinoire
La pétition concernait également l’installation d’une patinoire dans le parc Louis-Cyr. «Elle ne peut malheureusement pas être là cette année, mais on veut quand même qu’il y ait une patinoire dans le quartier, avec une supervision et des animations», a souligné le maire Dorais.

Celle-ci sera aménagée dans le parc près de l’école secondaire Saint-Henri, sur la rue Saint-Jacques. Bien qu’à une bonne distance de marche du centre Communidée, il s’agit d’une alternative qui convient aux membres, pour le moment.

Ils souhaitent toutefois que la patinoire soit de nouveau installée dans le parc Louis-Cyr l’hiver prochain, ce que le maire Dorais a confirmé en conseil.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!