(Photo: Gracieuseté - Arrondissement du Sud-Ouest) Ils étaient près de 150 résidents à participer à la consultation publique au sujet de trois futurs parcs dans Griffintown, qui seront situés sur les rues William et Ottawa.

Alors que les nouvelles constructions se multiplient dans Griffintown, l’arrondissement du Sud-Ouest a convié les résidents à partager leur vision sur trois parcs qui devraient être aménagés d’ici 2030. Si certains intérêts divergeaient, la centaine de participants à la consultation de mercredi à l’École de technologie supérieure (ÉTS) s’entendaient toutefois pour dire que la verdure devait être mise de l’avant dans le quartier.

Divisés en table de discussion, ils ont dû déterminer une vocation pour les parcs A, B et C, trois espaces verts situés sur les rues William et Ottawa, à moins de 300 m les uns des autres.

Une forte majorité des personnes présentes ont vu en le parc A, prévu être aménagé en plein cœur du quartier, un espace familial.

«Nous aimerions avoir un accès pour les enfants de notre coopérative, les Bassins du Havre, explique un résident, Jonathan Mckiel. Il y a déjà le parc du Bassin à Gravier, mais nous aimerions un endroit où ils pourraient se défouler et où il y aurait de l’encadrement, des activités organisées».

Plusieurs partageaient son avis à propos de ce futur parc d’une superficie équivalente à la place des Festivals. Certains ont notamment proposé l’installation d’une patinoire, la présentation de spectacles de marionnettes et l’aménagement d’un terrain de soccer, tout en réitérant l’importance de planter des arbres et de conserver un maximum de surface gazonnée.

Parc B
Situé près des résidences de l’ÉTS, au coin des rues Peel et Ottawa, le parc B a suscité des visions différentes chez les participants. Certains d’entre eux imaginaient le futur espace de 2300 m2, le plus petit des trois, comme un endroit de détente, où des cours de yoga pourraient être organisés.

La plupart d’entre eux ont toutefois plus vu en ce parc situé près des artères commerciales, un lieu touristique où il y aurait des food trucks et une place publique.

La proposition de l’arrondissement d’y installer le projet du complexe culturel MR-63 qui vise à revitaliser huit anciens wagons de métro en icône architecturale a plu à la majorité des participants.

«Je crois que ce serait bénéfique pour les commerçants du coin d’attirer des gens de l’extérieur du quartier avec des activités culturelles», indique un résident en faveur du projet MR-63.

Projet MR-63

Parc C
Quant au troisième espace, d’une superficie de 8 300 m2, équivalente au parc A, les participants s’entendaient pour qu’il soit converti en lieu de divertissement afin de donner une raison aux gens de le visiter, étant situé plus loin des zones résidentielles, près du New City Gas et de la future station du Réseau électrique métropolitain (REM).

Plusieurs idées ont été évoquées, notamment des terrains de sport, des spectacles de musique et un parcours présentant l’histoire du quartier et ses vestiges archéologiques.

Cet exercice de vision constituait la première étape de la démarche consultative organisée par l’arrondissement du Sud-Ouest. Le 21 mars, les participants seront conviés à nouveau pour donner leurs commentaires à propos des esquisses qui seront préparés par la firme Projet Paysage.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!