André Desroches / TC Media Le MTQ a coupé 150 arbres dans la falaise Saint-Jacques afin de permettre la construction d'un mur de soutènement.

Prévus au projet Turcot, les travaux de déboisement effectués à l’extrémité ouest de la falaise Saint-Jacques pour l’aménagement d’un mur de soutènement sont terminés. Au total, 150 arbres ont été coupés.

«Il n’y aura pas de déboisement supplémentaire de la falaise dans l’emprise du ministère des Transports. C’est complété», a assuré en entrevue avec TC Media Caroline Larose, porte-parole du MTQ.

Le MTQ a coupé au cours de l’été des arbres sur les terrains de son emprise à l’ouest du boulevard Angrignon afin de permettre la construction d’un mur de soutènement pour les voies ferrées du CN qui seront déplacées vers le nord.

Cette coupe a fait réagir le regroupement de citoyens Sauvons la falaise, qui a vu dans ce geste une menace pour l’écoterritoire de la Ville de Montréal qui s’étend sur environ 3 km entre les échangeurs Montréal-Ouest et Turcot.

Prévu depuis le début
«Le déboisement était prévu et faisait partie de l’étude d’impact sur l’environnement, note Caroline Larose. Il n’y a pas de surprise là.» La coupe n’a pas entraîné la disparition d’essences rares ou menacées.

Ces travaux sont inscrits dans le décret environnemental délivré au MTQ pour le projet de reconstruction du complexe Turcot. «Nous avons toutes les autorisations du ministère de l’Environnement. Tous les permis ont été délivrés», souligne la porte-parole.

Les travaux effectués dans la falaise sont également inscrits dans le contrat signé avec le consortium KPH Turcot pour la construction des infrastructures principales.

Interrogé sur la coupe des arbres par des membres de Sauvons la falaise lors d’une rencontre publique d’information sur le projet Turcot tenue le 8 octobre, David Maréchal, directeur qualité environnement au consortium, a été catégorique. «Il n’y a rien d’autre à faire dans la falaise. Ça, je peux vous le garantir», a-t-il lancé.

«Nous espérons qu’ils vont vraiment s’en tenir à cela, a commenté Lisa Mintz, porte-parole de Sauvons la falaise. Nous ne pouvons ramener les arbres qui ont été coupés, mais nous ne voulons plus qu’ils touchent à la falaise.»

Mesures compensatoires
Des mesures compensatoires pour la coupe des arbres sont prévues dans le décret environnemental.

Le MTQ va aménager entre la falaise Saint-Jacques et les voies ferrées une bande verte d’une largeur moyenne de 30 mètres appelée à devenir un sentier multifonctionnel avec piste cyclable. Conformément au plan de protection et de mise en valeur de l’écoterritoire de la falaise développé par la Ville, le MTQ doit aussi reboiser le terrain acquis le long du boulevard Sainte-Anne-de-Bellevue, au nord des voies ferrées, ainsi que certaines parties de la falaise.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!