Une opération tout à fait dans l’esprit de la démesure du chantier Turcot sera menée au cours des prochains jours alors que les travailleurs poseront sur une série de piliers de béton, à l’aide de deux énormes grues, le tronçon d’une bretelle qui reliera éventuellement les autoroutes 20 et 720.

Lors d’une visite du chantier effectuée le 20 novembre, des équipes effectuaient le coulage de piliers qui accueilleront les autres éléments de la structure.

Les travaux de reconstruction du complexe autoroutier avancent comme prévu, a fait savoir le ministère des Transports (MTQ).

La déviation sur une distance de 850 mètres du collecteur Haut Saint-Pierre se poursuit. La canalisation de 2,7 mètres de diamètre enfouie à partir de l’intersection des rues Girouard et Saint-Jacques, dans Notre-Dame-de-Grâce, sera raccordée au collecteur un peu à l’est de la rue Saint-Rémi dans Saint-Henri. «Cette connexion doit se faire de janvier à mars», indique Sarah Bensadoun, porte-parole du MTQ.

Cette déviation du collecteur, qui dessert 140 000 résidences, n’était pas prévue au départ. Mais sa position entrait en conflit avec le tracé du nouvel échangeur. Ce chantier vient ajouter 60 M$ à la facture du projet. Le déplacement de la canalisation a aussi entraîné la destruction des vestiges du village de Tanneries situés en plein dans le nouveau tracé.

Travaux en hiver
«Présentement, 350 personnes de métier travaillent sur le chantier. Il y en a aussi 175 qui travaillent à la planification et 175 à la conception», mentionne Sébastien Marcoux directeur adjoint de projet de KPH Turcot, le consortium qui réalise les infrastructures principales.

Le plus important chantier jamais piloté par le ministère des Transports ne fera pas de pause cet hiver. Seuls certains types de travaux devront être suspendus puisqu’ils ne peuvent être effectués par temps froid, dont le coulage de béton.

Rappelons que le projet inclut la reconstruction de l’échangeur Turcot par où passent chaque jour 300 000 véhicules ainsi que celle des échangeurs Montréal-Ouest, Angrignon et De La Vérendrye. On reconstruira aussi des tronçons des autoroutes 15, 20 et 720.

C’est à compter de 2017 que les automobilistes devront composer avec des entraves majeures, souligne le MTQ. Les travaux doivent être complétés en 2020. Le coût du projet est de 3,6 milliards$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!