Archives Métro Jacques Daoust

Un an après l’élection du gouvernement libéral, Jacques Daoust député de Verdun et ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, dresse un bilan positif des mesures qui ont été prises par ses collègues pour redresser la situation financière « un peu dramatique » de la province.

« C’est ce que le ministre Leitao a fait en posant des gestes importants et en peaufinant la stratégie économique. Actuellement, ça fait 11 mois que nous sommes au pouvoir et nous avons créé 57 000 emplois. Certains croient que c’est l’effet du hasard, mais je ne le crois pas. On a rétabli un climat de confiance. »

Pour arriver à ce redressement économique, M. Daoust rapporte que le gouvernement Couillard a dû remettre beaucoup de choses en question autant du côté des finances que du système hospitalier. « Au niveau de la médecine, Gaétan Barrette a réalisé qu’on avait un modèle qui ne fonctionnait pas avec un million de Québécois qui n’ont pas accès à un médecin de famille. »

Pour sa part, M. Daoust juge que l’État au Québec est largement subventionnaire auprès des entreprises. « Cela fait 25 ans et nous ne sommes pas plus riches qu’eux, mais plus subventionnaires. Je travaille tous les jours sur le modèle partenaire. Si je prends un risque par exemple dans une entreprise, je veux être rémunéré pour mon risque et je veux être traité en actionnaire que ce soit un gain ou une perte. Le marché financier gagne plus qu’il ne perd. On va arrêter de jeter de l’argent au bout du quai. »

Hôpital et coopératives
Pour la prochaine année, le député de Verdun a plusieurs objectifs en tête, dont l’agrandissement et la rénovation de l’hôpital de Verdun. M. Daoust affirme que les études sont en cours pour que le projet se réalise et que la première pelletée de terre se fasse d’ici 24 mois.

« J’ai une obsession pour l’hôpital, c’est une nécessité. J’en ai parlé en campagne électorale et j’ai convenu avec le bureau du premier ministre que l’hôpital de Verdun doit être une priorité. Contrairement à d’autres, j’ai une seule municipalité dans mon comté et je dois m’en occuper. »

Également, Jacques Daoust a demandé la révision de la loi sur les coopératives afin qu’elle soit plus applicable à Verdun. Cette dernière a été votée unanimement récemment. « C’était une loi complexe et lourde. Plusieurs personnes ne pensent pas être capables de devenir propriétaires. Maintenant, il faut maintenir le rythme de croissance économique et qu’il y est plus de québécois qui travaille. Il faut que le taux de chômage diminue en bas de 7 %. »

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!