Collaboration spéciale Un designer graphique a déjà proposé un logo pour la nouvelle école.

Plus d’une centaine de parents se mobilisent à Verdun afin de faire de la nouvelle école primaire, prévue pour l’automne 2017, une école alternative. Le projet présenté à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeois (CSMB) en novembre fait de plus en plus d’adeptes.

L’année dernière, l’école Chanoine-Joseph-Théorêt a ouvert des classes-pilotes afin de tester la formule. Le succès du projet a stimulé l’intérêt des parents de l’arrondissement. Déjà, 620 personnes sont inscrites sur la page Facebook du projet, École participative des Saules Rieurs de Verdun LaSalle.

En mars, plus de 150 personnes ont établi que le nouvel établissement scolaire pourrait contenir un volet participatif, communautaire et orienté sur le plein air.

«L’objectif est que l’enfant participe à son apprentissage, à la gestion de sa classe. On veut lui laisser la chance de faire des choix. De plus, nous voulons créer des échanges entre l’école et la communauté, les élus et les organismes de la région», indique Maude Desrochers-Robillard, enseignante, mère de deux garçons et membre fondatrice du projet.

Enfin, les parents souhaitent que les enseignants mettent beaucoup d’emphase sur l’environnement, par exemple le bord de l’eau et le parc Angrignon, pour stimuler l’apprentissage et la curiosité.

CSMB à l’écoute
La commission scolaire affirme ne pas fermer la porte à une telle proposition. Toutefois, plusieurs étapes doivent être franchies avant de considérer sérieusement l’implantation d’une école alternative.

«C’est vraiment prématuré pour l’instant de parler de la vocation de l’édifice, indique Barbara Boileau, chargée de communications. Juste avant l’ouverture, le projet sera réévalué en fonction de la capacité de l’école, de la clientèle et des besoins.»

En attendant, le comité derrière l’école des Saules Rieurs continue de publiciser l’idée au sein de la communauté, dans l’espoir que le futur conseil d’administration de l’établissement porte le projet lors de sa nomination.

Au Québec, l’école alternative a présentement le vent dans les voiles. Plus d’une vingtaine de projets sont sur les rails à l’échelle de la province. À Montréal, quatre projets devraient voir le jour dans les prochaines années.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!