Lindsay-Anne Prévost/TC Media Il aura fallu sept mois à M. Desbois pour mener son roman à terme. L'idée d'en faire une suite ou même une trilogie mijote déjà dans sa tête.

Après avoir publié une quinzaine d’œuvres, l’auteur et comédien Hervé Desbois publie son tout premier roman jeunesse Insolite – Le spectre du lac. Récipiendaire du prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton 2015 du Conseil des arts du Canada dans le volet littérature, le nouveau résident de Verdun se dit inspiré par  son nouvel environnement.

Le roman, publié le 17 février dernier aux Éditions de Mortagne, raconte l’histoire de Mégane, qui est assaillie par des rêves terrifiants alors qu’elle se trouve dans un camp de vacances. Alors que «ses rêves deviennent de plus en plus réel», elle se rend compte qu’un spectre semble l’ avoir choisie «pour étancher sa soif de vengeance».

Bien qu’il affirme qu’il y a  «des éléments qui peuvent faire frissonner», l’auteur ne qualifie pas son roman de «roman d’horreur». Celui qui était auparavant plus porté vers l’écriture de livres de pensées positives et de réflexions a voulu partager sa passion pour le surnaturel et le paranormal.

«En rigolant, je dis que c’est un roman qui s’adresse aux 10 à 70 ans, car n’importe quel personne qui aime le genre suspense, mystérieux et paranormal va y trouver son compte», explique-t-il.

Inspiration verdunoise
«Depuis que je suis déménagé à Verdun, j’écris beaucoup. J’ai écrit trois romans en même temps, en plus d’une chanson pour France d’Amour. C’est une belle ébullition», raconte Hervé Desbois.

Les berges l’aident notamment à puiser son inspiration. «Je fais mon jogging sur le bord du fleuve et les paysages se renouvellement constamment donc c’est certain que c’est une source d’inspiration», admet-il.

Le lancement officiel du roman a lieu le 27 février prochain, à la librairie de Verdun, entre 15H et 17H.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!