SylvainRyan/TC Média Une cinquantaine de pompiers a combattu les flammes pendant plus d'une heure dans la nuit de mardi à mercredi

Les propriétaires d’un commerce de la rue de Verdun devront repartir à neuf alors que leur boutique, adjacente à un multiplex, a été détruite par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi dans un incendie qui n’a fait que des dommages matériels et aucun blessé.

«Nous sommes encore sous le choc. Rien n’est récupérable dans le commerce», raconte Stéphane Houle, copropriétaire de Tshirt 24h.

Ce dernier a passé la nuit sur les lieux, avec Josée Brunette, sa copropriétaire, à attendre les assurances et pour prendre des mesures de sécurité.

«Nous avons fait barricader le commerce, pour ne pas être volé en plus», ajoute-t-il. Un gardien de sécurité était toujours sur place en avant-midi mercredi pour surveiller les lieux.

Évacuation préventive

Les premières unités d’intervention sont arrivées sur place à 12h51, à peine 5 minutes après qu’un appel logé au 911 à partir d’un cellulaire ait été enregistré.

De la fumée était apparente. Par la suite, 50 pompiers répartis en 15 véhicules ont lutté pendant 1h15 pour éteindre les flammes.

C’est vers 1h du matin que le propriétaire du commerce a été réveillé par son téléphone.

«L’incendie est accidentel», précise Stéphane Houle. Le feu serait dû à un trouble électrique, déclenché par un fil écrasé ou une barre d’alimentation.

Pas de blessés

L’incendie n’a fait aucun blessé. Une quinzaine de locataires ont toutefois dû être évacués de 8 logements pendant la nuit.

«Deux bénévoles se sont rendus sur les lieux, explique Carl Boisvert, de la Croix-Rouge, mais personne n’a eu besoin de notre intervention. Les gens se sont rendus chez des amis ou chez de la famille pour la nuit».

«Seulement le commerce a été endommagé, précise Luc Galarneau, chef des opérations au Service d’incendie de Montréal. Les gens peuvent rentrer chez eux».

Le magasin d’impression de t-shirt est adjacent à un bâtiment de trois étages. Un dépanneur se trouve au premier et des appartements forment le deuxième et le troisième étage. Une odeur de fumée flottait toujours dans l’avant-midi, alors que la propriétaire du dépanneur voisin aérait son magasin, qui n’a subi aucun dégât.

Le montant des pertes n’était pas connu au moment de publier.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!